Métier d’avenir : 16 métiers qui recrutent avec ou sans diplôme

Avez-vous déjà rêvé de changer de métier ? De faire un job radicalement différent ? Avez-vous déjà pensé à devenir artisan upcycler, maître composteur, agriculteur (trice) en milieu urbain ou encore architecte low-tech ?

Non, jamais ?

Normal, ce sont des métiers qui n’existent pas encore ou très peu mais qui pourraient rapidement devenir réalité. Ce n’est pas nous qui le disons mais Julien Vidal, auteur du livre « Ça commence par moi »et créateur du podcast « 2030 Glorieuses ».

En effet, il paraîtrait que 85% des emplois en 2030 n’existeraient pas encore ! Ajoutez à cela les métiers qui ont déjà le vent en poupe et dont la demande va s’intensifier et vous aurez les métiers d’avenir porteurs.

Le site Les pionnières vous en liste 15 afin de (peut-être) faire ce changement de carrière qui vous trotte dans la tête !

1. Chief Impact Officer ou Responsable de l’impact

Ce premier métier présenté en fait rêver plus d’un ! Et ce n’est pas le prince Harry qui va nous contredire sur ce point. La start-up BetterUp, application de coaching mentale, l’a nommée à ce poste.

Mais en quoi consiste vraiment le job de Chief Impact Officer ou CIO pour les intimes ? Certains disent que ce n’est en rien nouveau. Simplement le titre de Responsable RSE (responsabilité sociale et environnementale) dépoussiéré et remis au goût du jour.

Vous l’aurez compris, ce métier a pour mission principale d’impulser, d’engager et de mesurer l’impact social, sociétal et environnemental d’une entreprise.

Plus récemment, Kat Borlongan, ex-Directrice de la mission French Tech, a annoncé prendre les rênes de ce poste dans la start-up valorisée à plus d’un milliard d’euros, Contentsquare.

2. Artisan upcycler

L’upcycling ou le surcyclage en français est “l’action de récupérer des matériaux ou des produits dont on n’a plus l’usage afin de les transformer en matériaux ou produits de qualité ou d’utilité supérieure. Il s’agit donc d’un recyclage par le haut », d’après Wikipédia.

L’exemple simple à comprendre est celui des palettes transformées en canapé.

Source : monartisan.fr

Les artisans upcycler partent donc exclusivement de ressources déjà existantes et laissent court à leur imagination pour leur donner une deuxième vie.

Même si ce métier n’existe pas, on ose penser qu’il se développera avec la prise de conscience de la protection de l’environnement et la logique associée de réutilisation intelligente.

3. Maître composteur

Saviez-vous qu’un tiers de vos poubelles est composé de biodéchets, c’est-à-dire de déchets alimentaires (épluchures, coquilles d’œufs, fruits et légumes, etc.) et d’autres déchets naturels biodégradables ?

Dans une logique d’antigaspillage et de recyclage, il est de plus en plus difficile de penser que cette matière parte à l’incinération ! Alors, dans toute la France se lèvent petit à petit des hommes et des femmes qui souhaitent réutiliser ces déchets en remettant en place des composts au plus près des habitants.

D’après France Inter : “On compterait en effet 300 maîtres composteurs dans tout le pays. Rien qu’à Paris, plus de 439 copropriétés sont actuellement équipées. Et ça ne fait que commencer.” Et la demande pour faire ce job est grandissante chaque jour !

Mais en quoi cela consiste concrètement :

  • faire de la formation auprès des particuliers qui veulent installer un composteur chez eux ou dans leur immeuble, auprès des agents de collectivités, auprès d’élèves ou aux associations qui le souhaitent
  • accompagnement de mise en place de projets de compost (aider à l’installation d’un composteur en pied d’immeuble, dans une entreprise ou dans une école
  • animer à travers des conférences, des réunions publiques, en organisant des ateliers dans les salons par exemple.
  • documenter et enrichir le sujet à travers des publications

4. Codeuse / développeuse

Pour apprendre à coder, il existe de très nombreuses formations notamment pour celles et ceux qui souhaitent réaliser une reconversion professionnelle. Internet regorge aussi de nombreux tutos, vidéos, ou autre formats en ligne pour monter en compétences dans cette discipline.

Les langages de programmation ont le vent en poupe depuis de nombreuses années maintenant et les débouchés d’emploi sont conséquents pour les codeurs.

Avec l’avènement du numérique et des applications Web et mobiles associées, nul doute que le marché de l’emploi pour les personnes qualifiées soit au beau fixe pendant encore un bon nombre d’années.

Alors prête à devenir codeuse ?

5. Architecte low-tech

Avant de décrire ce métier du futur, commençons par expliciter le concept de Low-tech.

Le low-tech est dans la lignée du concept d’innovation frugale. Cette dernière consiste à répondre à des problématiques identifiées par des solutions technologiques les moins sophistiquées et les moins onéreuses, tout en maintenant le niveau d’exigence attendu.

Bref, être la reine ou le roi de la débrouillardise genre Mac Gyver mais dans le domaine de l’architecture (spéciale dédicace pour celles et ceux nés dans les 80’s et 90’s).

Vous l’aurez deviné, l’architecte Low Tech aura donc pour mission de penser un bâtiment de manière frugale à la fois dans ses besoins en énergie, tout en assurant à la fois la performance environnementale et la qualité d’usages.

6. Agriculteur urbain

L’agriculture urbaine est une pratique agricole effectuée en ville et non à la campagne.

En gros c’est faire pousser des fraises dans des containers à l’instar d’Agricool, des champignons bio dans des parkings ou encore d’aménager des fermes sur les toits de Paris comme le fait la start-up Agripolis.

L’agriculture urbaine a le vent en poupe depuis quelques années déjà. Elle mélange souvent l’agriculture classique et un volet technologique qui lui procure un “je-ne-sais-quoi” d’attirant auprès des jeunes citadins.

Ce secteur émergent connaît un fort attrait pour les personnes en reconversion professionnelle notamment qui viennent chercher un job porteur de sens.

En tant qu’agriculteur ou agriculteur urbain, quel plaisir cela doit être de se dire : “grâce à nous les gens mangent leurs cinq fruits et légumes par jour ! ».

7. Concepteur de monde ou architecte dans le metaverse

L’annonce de Facebook, qui a déclaré recruter 10 000 employés hautement qualifiés pour développer le metaverse, n’a laissé personne indifférent.

Pour celles et ceux qui n’auraient pas ouvert un journal, le metaverse ou monde numérique basé sur la réalité virtuelle augmentée, est le futur d’internet tel que nous le connaissons.

Un peu à l’image du film Ready Player One pour les cinéphiles, l’histoire nous dira si la réalité rejoindra la fiction.

En tout cas, ces emplois sont bel et bien réels. Même numériques, le métaverse aura besoin de bâtiments.

Lee Sizemore, directeur de la narration et concepteur des scénarios dans la série Westworld.

8. UX writer

On connaissait déjà l’UX designer qui fait d’ailleurs partie de cette liste des métiers d’avenir. En France, on entend moins parler du métier d’UX writer.

Ce terme désigne une personne chargée de la rédaction pour le Web et dont la mission principale est d’améliorer l’expérience utilisateur d’une interface par l’écriture.

Google, Amazon et tous les géants du web ont compris depuis quelques années l’importance de ce métier. Malgré son effervescence, il n’existe pas de formation dédiée pour ce métier à ce jour. De plus, il reste encore trop peu méconnu en France.

Vous l’aurez compris, on ne pense plus seulement à améliorer l’expérience utilisateur par le design mais aussi par les mots.

9. Expert ou experte en cybersécurité

Toujours à la pointe des dernières infos, tendances et menaces sur le Web, l’expert(e) en cybersécurité est une personne digne de confiance, intègre et toujours prête à intervenir en cas de défaillance du système ou d’attaque informatique avérée.

Avec l’omniprésence du digital, de notre utilisation (et dépendance) aux laptop et smartphones, ce profil est particulièrement recherché au sein des entreprises.

L’expert(e) en cybersécurité court après les virus et les hackers informatiques afin d’éviter une faille dans le réseau ou si elle arrive, vite la réparer.

Il ou elle est garant de la protection des données, du niveau de vulnérabilité des sites et des systèmes de protection contre des attaques malveillantes.

Sur cette image, Cameron, un de nos personnages féminins préférés dans la série « Halt and Catch Fire » qui se situe aux prémices de ce que deviendra la Silicon Valley

10. Consultante SEO

Consultante ou consultant en SE quoi ? Consultante ou consultant en Search Engineering Optimization. C’est vrai que le terme paraît un peu barbare quand on ne le connaît pas mais sans le savoir vous voyez chaque jour le fruit du travail qu’exercent ces personnes. Si si, vous avez bien lu.

L’objectif de la consultante ou du consultant SEO est de positionner un site web dans la première page des moteurs de recherche, de type Google ou Ecosia, ou des annuaires afin d’amplifier le trafic et la notoriété. Et nous dirons même que leur but ultime est d’apparaître en première position sur la première page de Google. Entre nous, personne ne regarde vraiment les 2ème, 3ème, énième page.

Selon Google, les trois premiers sites qui s’affichent après que vous avez lancé une recherche captent près de 75% du trafic ! C’est dire si la concurrence est féroce pour bien se positionner.

11. Facilitatrice ou facilitateur en intelligence collective

Faciliter les échanges au sein d’un groupe et les accompagner dans la résolution de leur problématique et l’atteinte d’un objectif défini ça vous dit ?

La facilitation a de plus en plus le vent en poupe. Garant d’un cadre clair, bienveillant et propice aux échanges, celle ou celui en charge de la facilitation est une personne dont les qualités principales sont l’empathie, l’écoute et la neutralité.

Sa besace est remplie d’outils, de méthodologies (Design Thinking, Design Sprint, etc.), d’ice breaker, de serious game et autres approches dans lequel il ou elle puisera en fonction du sujet à traiter et des personnes à accompagner.

Si vous souhaitez aller plus loin sur le sujet, nous vous recommandons « Carnet de facilitation : l’intelligence collective ne s’improvise pas » aux éditions Eyrolles.

12. Copywriter

Vous arrivez à jongler facilement avec les mots, à trouver des tournures de phrases qui font mouche et avez un don pour la persuasion alors le Copywriting est fait pour vous.

En effet, ce terme désigne “l’art et la science de convaincre avec les mots”. Appliqué généralement aux pages de ventes sur un site internet, celle ou celui qui exerce le Copywriting améliore la conversion des pages d’un site par le phrasé.

Par conversion, on entend, le passage à l‘acte pour l’internaute, séduit ou convaincu par la page, peut réaliser un achat, s’inscrire à une newsletter, participer à un événement, demander un devis, etc.

Copywriter a pour objectif de créer un lien émotionnel avec le lecteur, il ou elle doit comprendre son état psychologique afin de rédiger une page qui sera à impacte et qui saura résonner auprès de celui-ci.

Pour en savoir plus sur comment devenir copywriter, n’hésitez pas lire notre article.

13. Data scientist

Les Data ou données sont devenues, en quelques années, des éléments stratégiques des organisations. Le ou la Data scientist traite, analyse et fait parler les données dans le but d’améliorer les performances d’une entreprise.

Le Data scientist travaille la plupart du temps au sein de la Direction des systèmes d’information aussi appelée DSI.

Il ou elle exploite les données du marketing, des ressources humaines mais également du métier ou encore des clients afin de créer des modèles qui faciliteront la prise de décision pour l’entreprise.

À l’heure où la quantité d’information et les canaux sont démultipliés, le Data scientist a une voix qui compte au sein des organisations.

De nombreux parcours d’études pour devenir Data scientist ont été créés, vous aurez donc l’embarras du choix.

14. Ingénieur en intelligence artificielle

Selon le rapport 2021 Linkedin métiers et secteurs qui recrutent le plus en France, le secteur de l’intelligence artificielle recrute à tour de bras notamment au poste d’Ingénieur en Machine learning et Expert Data Science.

Les compétences technologiques recherchées pour devenir salarié dans ce type de poste sont : machine learning, Vision par ordinateur, Langage R, Data science.

Déjà en 2021, les recrutements avaient bondi de 40 %, rien que ça !

Malheureusement, ce secteur est aussi pointé du doigt pour avoir la plus mauvaise répartition homme-femme dans les effectifs avec seulement 23% de femmes parmi les 15 secteurs mentionnés par Linkedin.

15. Community manager ou responsable des réseaux sociaux

Avec la crise du Covid, la présence et la communication en ligne sont devenues clés pour les nombreuses marques et services.

La plupart ont donc décidé d’investir largement dans l’augmentation des salariés spécialisés dans ce domaine.

Le rôle de ces profils est de renforcer la présence de la marque en ligne, la rendre attractive pour attirer de nouveaux clients ou de les fidéliser.

Mesdames, ce type de poste et le marketing digital de manière plus large vous ouvrent les bras puisque près de 50% des postes sont pourvus par des femmes. La plupart exercent en tant qu’indépendantes.

Vous savez à présent que le marché de l’emploi est donc dynamique pour celles et ceux qui ont l’âme du communicant et qui tapent sur leur clavier plus vite que leurs ombres.

16. Éducateur Montessori

La pédagogie Montessori est une éducation alternative qui laisse aux enfants plus d’autonomie.

De plus en plus d’écoles s’inspirant de cette méthode s’ouvrent en France, poussées par la volonté de nombreux parents de proposer quelque chose de différent à leurs enfants.

Ces écoles ont besoin d’assistants et d’éducateurs Montessori. Plusieurs formations Montessori existent en France, pour tous les types de profils.

Prêt.e pour une reconversion ?

Cette liste est loin d’être exhaustive. De plus, l’avenir étant imprévisible sachez que nous verrons la création de nouveaux métiers qu’on ne soupçonnait même pas !

À savoir que l’évolution du numérique dicte de plus en plus les créations de jobs futurs.

Enfin, la crise sanitaire a rebattu les cartes et redonne une place précieuse au secteur de la santé et aux métiers du soin à la personne.

Et vous ? Quel est le métier d’avenir que vous aimeriez exercer ?