Qu’est-ce qu’un NIDO Montessori ?

Dernière mise à jour :

Vous vous intéressez à la pédagogie Montessori et vous avez entendu parler du nido…

Mais vous ne comprenez pas vraiment de quoi il s’agit ?

Dans cet article, nous vous expliquons ce qu’est le nido Montessori.

Nous vous donnons également de précieux conseils pour aménager l’espace de votre enfant chez vous.

Qu’est-ce que le Nido Montessori ?

Nido est un mot italien qui, en français, signifie « nid ». En pédagogie Montessori, le nido est un peu le cocon du nouveau-né.

Il s’agit d’un espace confortable qui n’appartient qu’à lui. On y retrouve des jouets qui favorisent l’éveil, la motricité et l’autonomisation du tout-petit.

Certaines structures éducatives Montessori ont repris le terme « nido » pour leur nom. Ainsi, dans certains cas, le mot nido peut désigner une crèche Montessori.

Dans ces garderies privées, tout est organisé pour que les enfants évoluent à leur rythme. Les espaces sont conçus pour qu’ils puissent y circuler librement ; différentes aires sont aménagées et accessibles en fonction des âges et de l’évolution de chacun ; le matériel et les jeux sont choisis pour répondre à des besoins spécifiques…

Nido : quel âge ?

On peut installer bébé dans un nido dès sa naissance. L’installation peut rester accessible, a minima, jusqu’aux 18 mois de l’enfant.

Les avantages du nido

Dans le nido, l’environnement est parfaitement adapté à bébé. Au sein de cet espace ludo-éducatif, l’apprentissage peut avoir lieu dans les meilleures conditions car tout est conçu en fonction de la taille des jeunes enfants, de leur âge et, surtout, de leurs besoins.

Les objets que l’on retrouve dans le nido

Dans un nid Montessori, les activités sensorielles sont à privilégier, en particulier au début de la vie de bébé.

Ces activités répondent parfaitement au besoin d’accompagnement dans le développement de l’enfant, dans son autonomisation et son éveil. On dispose donc, dans le nido, des jouets permettant à bébé de s’amuser tout en développant ses capacités.

À suivre des idées d’activités à mettre en place dans le nido. Mais attention, ne les proposez pas toutes simultanément ! Si vous possédez beaucoup de jeux et équipements Montessori, organisez un roulement dans ceux que vous présentez à bébé.

Quatre jouets / activités suffisent amplement. Bébé doit, certes, avoir le choix parmi les activités présentées au sein de son nido, mais il ne doit pas se retrouver submergé par trop de choix.

Le miroir, indispensable dans un nido Montessori

Le miroir est un objet que l’on retrouve systématiquement en pédagogie Montessori. Cet objet joue un rôle très important dans le développement des tout-petits.

Grâce au miroir, bébé développe sa vue. En observant son reflet dans la glace, l’enfant prend conscience de lui, de son identité, de son individualité.

Le miroir peut également être source d’amusement, il éveille la curiosité.

Et quand bébé commencera à se mouvoir, il pourra, là encore, observer ses propres progrès. Il gagnera en confiance et sera stimulé dans son évolution.

Les multiples jeux sensoriels pour bébé

Dès sa naissance, bébé peut commencer à appréhender les formes, les matières. Divers jeux peuvent lui être proposés pour favoriser cet apprentissage.

Par exemple, on peut installer un portique Montessori, avec des anneaux, grelots et mobiles suspendus. Ce jeu participera à l’éveil de bébé. Il l’incitera également à se mouvoir pour tenter d’attraper les jouets suspendus, favorisant ainsi son développement moteur.

La balle de préhension fait partie des autres jeux à placer dans le nido Montessori. Au tout début de la vie de bébé, on peut accrocher la balle afin de faciliter la préhension de bébé.

En suspendant l’objet, bébé aura certainement envie, rapidement, de se dresser pour l’attraper. Une bonne solution pour préparer la position debout et la marche.

Incontournable dans un nido Montessori : le tapis d’éveil. On y joue allongé, en toute sécurité. Des couleurs, formes et textures variées y sont présentes.

Bébé touche, regarde… Il peut même sentir et porter à la bouche. Tous ses sens sont en éveil avec un seul objet.

En plus, il peut se mouvoir sur son tapis pour aller d’une couleur à une autre, d’une matière à l’autre. Il prend ainsi conscience de son corps et de ses capacités physiques.

Le tapis d’éveil est véritablement un indispensable à avoir lorsque l’on applique la pédagogie Montessori à la maison.

D’autres objets comme des hochets, des livres en tissu, des mobiles ou encore des instruments de musique peuvent être proposés au sein du nido.

Peut-on mettre de gros objets dans le nido ?

En général, on ne dispose dans le nido que de petits jouets, notamment lorsque bébé vient d’arriver.

Néanmoins, en fonction de la configuration et de la superficie du nido, on peut ajouter des jeux plus volumineux, comme un triangle de Pikler Montessori. Celui-ci permet d’appréhender d’autres positions que la seule position allongée.

La barre d’appui est un objet que l’on retrouve très souvent dans les espaces d’éveil Montessori. Fixée au mur, elle permet à bébé de développer, à son rythme, sa musculature.

À l’aide de la barre, il va pouvoir apprendre à se lever seul, voire à marcher. Les spécialistes Montessori recommandent de placer la barre face au miroir afin que l’enfant puisse se voir et observer son corps en mouvement.

Une table d’activités type busy board peut être présente dans le nido. Elle divertira bébé dès ses 6 mois environ.

Sécurisez votre nido !

Pour que bébé évolue dans un environnement parfaitement sécurisé, respectez ces quelques règles de sécurité lors de l’aménagement de votre nido :

  • si des prises électriques sont présentes dans l’espace, protégez-les afin de les rendre inaccessibles pour bébé ;
  • si vous proposez un miroir, un portique ou encore une barre d’appui, assurez-vous de leur stabilité et de leur bonne fixation ;
  • pour le bien-être de bébé et de toute la maisonnée, privilégiez les jeux en bois, sans plastique, ni peinture toxique ;

ne laissez jamais bébé sans surveillance…

Toutefois, il est ici question de pédagogie Montessori. En conséquence, on garde un œil sur bébé mais on évite de s’immiscer dans son espace, en le laissant libre de ses mouvements et de ses activités.

Laisser un commentaire