Quelles sont les structures d’accompagnement de l’entrepreneuriat féminin ?

Dernière mise à jour :

Toutes les femmes entrepreneures désirant créer une activité disposent à présent de structures adéquates pour leur accompagnement.

Qu’elles soient au tout début de leur projet ou en pleine rédaction de celui-ci, certains organismes se portent volontaires pour leur prêter main forte.

Certains sont spécialisés dans les montages de projet, tandis que d’autres dans la reprise ou la création de leur entreprise. Prenez connaissance de ces quelques structures dévouées.

Action’elles

Créée il y a une vingtaine d’années, le but de Action’elles est de donner de l’impulsion et de développer l’entrepreneuriat féminin à travers des mesures d’accompagnement et de soutien.

Action’elles se veut un partenaire de promotion et met l’accent sur les prestations à forte valeur ajoutée et basées sur l’échange d’expérience, le transfert de connaissance et le développement des compétences.

Action’elles est également un cadre de réflexion collective, de mise en réseau, de valorisation de la réussite et de découverte de partenaires d’affaires. Action’elles s’adresse aux femmes suivantes :

  • à toutes les femmes avec des projets ambitieux à développer ;
  • à celles qui ont des entreprises en cours de lancement ou en phase de croissance ;
  • à toutes celles qui ont des responsabilités qui exigent d’elles leadership, créativité et dynamisme.

À cet effet, la structure propose des actions d’accompagnement aux apporteuses d’affaires, aux femmes auto-entrepreneures et aux femmes-chefs d’entreprise.

Elle met gratuitement à leur disposition des compétences diverses. Elle conseille et guide celles dont l’activité a moins de trois ans.

Elle organise aussi des ateliers et des formations à la carte sur plusieurs thématiques se rapportant à la gestion d’entreprise. Des rencontres ont également lieu pour permettre à chacune femme de se faire connaitre, de trouver ou de créer des opportunités d’affaires.

CNIDFF (Centres Nationaux d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles)

Le réseau des CNIDFF existent depuis une trentaine d’années. Il accompagne les femmes dans la lutte contre la discrimination sexuelle. Il promeut l’égalité et ses actions ont conduit à la mise en place d’outils qui favorisent l’aboutissement des projets des femmes entrepreneures.

Les services des CNIDFF comportent l’accompagnement, le conseil, l’information et l’orientation en matière de montage et de gestion de projets. Des suivis sont aussi organisés à mi-parcours au profit des créatrices de projets.

Cependant, le but principal des CNIDFF est d’œuvrer pour lever les freins qui bloquent l’essor de l’entrepreneuriat féminin. La plupart de ces organismes opèrent davantage au niveau de la phase de création et d’émergence. Certains organisent des séances d’information et un accompagnement personnalisé.

Ces structures accompagnent également les femmes dans la recherche d’emploi ou de formation. Un soutien particulier est apporté à celles qui sont en situation de monoparentalité et à celles qui bénéficient du minimum social.

Le CPME ou l’entrepreneuriat féminin

À travers des actions concrètes, le CPME vise à promouvoir l’entrepreneuriat féminin. C’est une association qui œuvre pour l’essor des femmes et leur prise de responsabilité dans la vie socio-économique, en tant que chefs d’entreprises.

L’association est composée de femmes-chefs d’entreprise, de futures diplômées, des cadres dirigeantes, des porteuses de projets, de divers acteurs de l’emploi et de la formation.

Elle lutte aussi pour accroître leur présence dans les prises de décision à tous les niveaux. Elle représente les femmes entrepreneuses auprès des services publics et les différentes structures. Son but est de promouvoir la solidarité et l’échange d’expérience entre les porteuses de projets et les créatrices d’entreprise. Elle apporte aussi un soutien personnalisé aux femmes créatrices d’entreprise.

Force Femmes

Force Femmes a pour objectif de créer un cadre de travail sain au profit des femmes victimes de double discrimination. Elle accompagne aussi les femmes sans emploi et victimes de discriminations à cause de leur âge.

Il s’agit notamment des femmes de plus de 45 ans. Force Femmes n’oublie pas le volet professionnel. Elle procède à un suivi des femmes sur ce plan, avec pour objectif de les mettre dans les meilleures conditions de création d’entreprises ou de retour à l’emploi.

Pour mieux remplir sa mission, Force Femmes organise des séances de sensibilisation à l’emploi et à l’entrepreneuriat féminin. La structure s’invite dans l’environnement des femmes porteuses de projet en les conseillant lors du montage de leurs projets d’affaires. Avec l’aide de professionnels, des ateliers et des coachings sont organisés en vue de les aider dans l’aboutissement de leur projet.

Association Racines

Racines (Réseau d’Accompagnement des Créations et Initiatives avec une Nouvelle Épargne de Solidarité) est une association dont le but est d’aider les femmes dans la création et le développement de leur projet. L’association leur apporte le soutien moral et reste à leur écoute afin de comprendre leurs aspirations.

Elle aide aussi au développement et à la pérennisation des très petites entreprises créatrices d’emploi et de richesses profitables à la collectivité.

Pour atteindre ses objectifs, l’association Racines a mis en place des outils financiers regroupant les CLEFE (Club Local d’Épargne pour les Femmes Entrepreneures).

Le but des CLEFE est de former des groupes de 5 à 15 personnes pour constituer une caisse d’épargne solidaire au travers de versements réguliers. L’association a été créée en 1989 et constitue un cadre de concertation et de promotion de l’entrepreneuriat des femmes.

Laisser un commentaire