C’est quoi un digital nomad ?

Dernière mise à jour :

Vous avez entendu l’expression “digital nomad” et vous ne savez pas à quoi elle se réfère ?

Dans cet article, on vous dit tout sur le digital nomadisme : définition précise, métiers, avantages et inconvénients de ce nouveau mode de travail.

Digital Nomad, c’est quoi ?

Si l’on devait traduire littéralement l’expression “Digital Nomad”, on parlerait de nomadisme numérique. Le mot digital faisant référence au monde numérique, du digital ; et le terme nomad se référant à la mobilité.

En clair, un digital nomad est un professionnel non sédentaire. Cet actif nouvelle génération travaille de n’importe où, et surtout hors de chez lui. En effet, le digital nomad n’a pas de lieu fixe pour travailler. C’est un grand voyageur qui se déplace très fréquemment.

Grâce au numérique et au Wifi, muni de son PC portable, de son smartphone et/ou d’une tablette, il peut exercer son métier partout, dans son pays et ailleurs. Et il n’a même pas à prendre de vacances pour découvrir le monde.

Quels sont les avantages à être digital nomad ?

Vous l’avez compris, en étant digital nomad, on travaille sans être forcé de rester au bureau ou chez soi. On peut donc allier sa passion du voyage avec l’exercice de son métier. C’est l’avantage majeur de ce mode de travail qui se développe.

En fonction de sa catégorie socio-professionnelle, le digital nomad a la possibilité d’organiser son planning et ses heures de travail librement, comme il le souhaite. Il est comme le travailleur à domicile ou l’auto-entrepreneur, qui gèrent eux-mêmes leurs tâches et leur planning.

Quelles sont les difficultés ?

Faire du digital nomadisme peut en séduire plus d’un. Liberté, autonomie, voyage sont des mots qui font rêver. Mais ce mode de travail requiert aussi de la rigueur et une grande capacité d’organisation.

Savoir concilier travail et tourisme

La première difficulté quand on est digital nomad est de parvenir à concilier boulot et tourisme. Comme lorsque l’on décide de travailler chez soi, opter pour le digital nomadisme nécessite de l’organisation. Il faut également avoir une grande capacité d’auto-gestion et d’auto-motivation.

Être digital nomad, ce n’est pas être en vacances toute l’année ! Il faut garder en tête que la priorité reste le travail. Dites-vous bien que si vous perdez votre job ou si vous n’engrangez pas assez de revenus, votre projet de nomadisme numérique risque d’être rapidement mis à mal.

Bien choisir son lieu de travail

Pour le digital nomad, le monde entier est un immense bureau. Toutefois, attention à choisir un bon environnement de travail. L’installation doit être ergonomique pour éviter le mal de dos, le mal de tête et la fatigue. Le cadre doit rester motivant d’un point de vue professionnel. Il ne doit pas nuire à la productivité.

Ce n’est pas parce que l’on est digital nomad que l’on travaille sur un transat, cocktail à la main, face à une mer turquoise ou au bord d’une piscine. Si agréable soit-il, ce type de cadre n’est pas très professionnel. Cela peut, au contraire, être source de distraction avec, à la clé, une baisse de productivité. Il faut savoir rester sérieux et efficace durant les heures de travail, pour mieux profiter par la suite.

Pendant ses heures de travail, on privilégie donc une chambre d’hôtel, un espace de co-working, un café ou restaurant au calme.

Bien définir ses horaires

Les horaires sont aussi importants que le lieu de travail. Si le digital nomad est relativement libre, il doit cependant respecter des plages horaires…surtout s’il est en relation avec des partenaires et collaborateurs.

À moins d’être totalement indépendant, on évite de se mettre au boulot à 2h du matin en rentrant de soirée. Et on fixe ses réunions en tenant compte des éventuels décalages horaires.

Rester connecté

Quand on est digital nomad, être connecté est une absolue nécessité. Sans connexion, le digital nomad ne peut plus travailler. Sans Internet, on ne peut plus faire d’intégration, on ne peut plus se connecter à son logiciel ou à sa base de données, on ne peut plus consulter sa boîte mail ni alimenter ses réseaux sociaux… I

l faut donc s’assurer que le lieu où l’on se rend dispose d’une bonne connexion Internet. En cas de doute, on part avec sa clé 3G, clé 4G ou on se procure un routeur nomade. Grâce à ces outils, le digital nomad peut continuer d’exercer, même dans les contrées les plus reculées.

Quelles sont les catégories professionnelles qui permettent d’être digital nomad ?

Tout le monde ne peut pas faire du digital nomadisme. En fonction de leurs activités, les freelances et entrepreneurs peuvent faire du nomadisme digital. En outre, en fonction des conditions de télétravail, certains télétravailleurs salariés peuvent être des digital nomades.

Attention ! Si vous êtes salarié au sein d’une entreprise, vérifiez bien les conditions de votre contrat avant de devenir digital nomad. Vous devez être certain d’être couvert partout par l’assurance de votre employeur, et pas seulement à votre domicile. En cas d’accident de travail, cela pourrait vous coûter cher si vous n’êtes pas assuré professionnellement.

Quels sont les métiers Digital Nomad ?

Vous avez envie de vous reconvertir dans un métier digital nomad ? Vous vous demandez si vous pouvez devenir un nomade numérique dans votre profession actuelle ? Sachez que la grande majorité des métiers du web permettent de faire de nomadisme digital :

  • développeur,
  • graphiste,
  • designeur,
  • community manager,
  • blogueur,
  • Youtubeur,
  • influenceur,
  • rédacteur web,
  • traducteur,
  • expert référencement,
  • photographe…

Par ailleurs, toutes les professions que l’on peut exercer en ligne permettent d’être digital nomad : professeur en ligne, formateur à distance, coach virtuel, e-commerçant…

Et avec les évolutions du monde professionnel et des métiers, la liste de jobs digital nomad devrait encore s’allonger dans les années à venir.

Laisser un commentaire