Comment devenir freelance ?

Devenir freelance est une décision qui ne se prend pas à la légère. Toutefois, être freelance a bien des avantages, et les métiers à faire en freelance sont multiples. Voici un guide avec toutes les étapes pour travailler en freelance et des conseils pour se lancer.

Qu’est-ce qu’un travailleur freelance ?

Avant de vous indiquer comment devenir freelance, il convient de préciser cette notion. Car les confusions sont fréquentes. Beaucoup de gens confondent, par exemple, freelance et auto-entrepreneur.

Le terme “freelance” ne correspond ni à un statut juridique, ni à un régime. Il s’agit d’un terme générique, d’un mot tendance qui désigne tout travailleur indépendant. Parmi les freelances, on retrouve donc les micro-entrepreneurs (anciennement auto-entrepreneurs), mais aussi les entreprises individuelles (EI, EIRL), les EURL, SARL…

Leur particularité à tous est qu’ils n’ont pas de patron. Tous fournissent un service en leur nom propre.

De plus, le régime du micro-entrepreneur et les autres régimes indépendants / freelance impliquent des régimes sociaux et fiscaux singuliers, différents des régimes des salariés et des fonctionnaires. Les travailleurs indépendants ont, par exemple, des droits au chômage limités. Ils sont également responsables de leur déclaration de chiffre d’affaires et du paiement de leurs cotisations sociales.

Comment devenir freelance ?

Pour devenir freelance, il faut d’abord savoir quelle activité vous souhaitez exercer et choisir votre statut (micro-entrepreneur, entreprise individuelle, société commerciale…). Une fois que vous avez défini votre future profession et votre régime, il vous suffit de vous inscrire sur une plateforme dédiée.

Si vous optez pour le régime auto-entrepreneur, les démarches pour devenir freelance et commencer votre activité seront très simples. Il suffit en effet de se rendre sur le site réservé aux auto-entrepreneurs et de créer votre compte. Ensuite, vous devez compléter votre déclaration avec vos informations personnelles, le type d’activité que vous allez pratiquer, une copie de votre pièce d’identité, etc. Lorsque votre déclaration est validée, un numéro Siret vous est attribué. Vous pouvez alors commencer votre nouvelle activité freelance. Grâce au compte créé préalablement, vous pourrez déclarer votre chiffre d’affaires et payer vos cotisations en ligne.

Attention ! Le régime micro-entrepreneur impose des plafonds de revenus à ne pas dépasser. Ces plafonds varient en fonction du type d’activité.

Avant de devenir freelance…

Avant de vous lancer, faites une rapide étude de marché pour savoir si l’activité que vous avez choisie est viable. Faites des recherches sur Internet, lisez de la documentation, comparez vos compétences avec les exigences du métier freelance…

Si vous connaissez des gens qui ont déjà fait le grand saut pour devenir freelance, interrogez-les pour recueillir leur avis et connaître les difficultés qu’ils ont pu rencontrer.

Calculez l’investissement nécessaire. Certains métiers freelance nécessitent de gros investissements financiers, tandis que d’autres nécessitent peu de dépenses.

Par exemple, un rédacteur, un correcteur ou un community manager aura simplement besoin d’un PC et d’une connexion à Internet. Tandis qu’un vendeur indépendant ou un coach freelance aura des frais de déplacement.

Prendre des précautions avant de devenir freelance vous permettra de prendre le moins de risques possibles. Minimiser les risques est indispensable si vous avez des fonds limités et que votre nouveau métier freelance est votre seule source de revenus.

Quels avantages à être freelance ?

Vous vous interrogez sur les avantages des freelances ? Sachez qu’ils sont nombreux. Tout d’abord, être freelance – ou indépendant -, c’est disposer d’une liberté totale d’accepter ou non les missions proposées. C’est aussi pouvoir choisir de collaborer ou non avec tel ou tel client. Évidemment, le seul frein à cette liberté est le gain financier. En effet, en refusant des missions ou des clients, le risque est de ne pas gagner d’argent.

Pour compenser les pertes éventuelles, il ne faut pas hésiter à cumuler votre job freelance avec un emploi salarié. Car c’est un autre avantage d’être freelance. On peut cumuler l’activité d’indépendant avec une autre activité professionnelle. À condition, bien sûr, qu’il n’y ait pas de conflit d’intérêt entre les missions.

Certains freelances travaillent à domicile, sans déplacement chez les clients. Si c’est votre cas, être freelance vous permettra de rester opérationnel où que vous soyez. Vous pourrez travailler chez vous, mais aussi en vacances, dans le train ou l’avion, chez la famille… Bien sûr, pour les freelances qui ont peur du silence et de la solitude, il reste les espaces de co-working !

Le freelance est complètement libre dans la gestion de son temps de travail. Il faut toutefois s’imposer une certaine rigueur, afin de répondre aux commandes en temps et en heure. Mais le freelance est seul à décider de ses jours et de ses heures de travail. Une liberté à laquelle vous prendrez vite goût, surtout si vous cumulez plusieurs activités ou si vous êtes parent.

Quels métiers en freelance ?

Les métiers à faire en freelance sont multiples. Pour vous le démontrer, voici une liste non exhaustive des jobs freelance que vous pourriez faire…

Les métiers de l’écriture et de la narration

Dans ce domaine, les métiers à faire en indépendant sont nombreux :

  • Rédacteur web (rédacteur de fiches produits, de billets de blogs, de comparatifs et autres contenus web) ;
  • Storyteller (dans le milieu du marketing, du commerce, ou dans des milieux artistiques) ;
  • Rédacteur de ebook (ou écrivain) ;
  • Correcteur ;
  • Blogueur ;
  • Journaliste…

Les métiers de la communication

Dans le secteur de la communication aussi, les métiers freelance sont divers :

  • Community manager (ou gestionnaire de réseaux sociaux) ;
  • Chargé de communication ;
  • Conseiller en communication (pour un artiste, une entreprise…) ;
  • Conseiller en image…

Les métiers du design et du visuel

Graphiste, photographe, monteur, webdesigner, décorateur d’intérieur ou encore créateur de bijoux ou dessinateur sont des métiers que vous pouvez pratiquer en freelance.

Les métiers du web et de l’informatique

S’il y a bien un domaine où le travail en freelance se développe fortement, c’est le milieu du web, et plus globalement de l’informatique. Intégrateur, développeur web, webmaster (ou gestionnaire de site), mais aussi consultant SEO et codeur font partie des métiers qui peuvent être pratiqués en indépendant.

Métiers du marketing en freelance

Consultant marketing, responsable marketing et la plupart des métiers du marketing peuvent être faits en freelance.

Les autres jobs freelance

Bien d’autres postes peuvent être occupés en qualité de travailleur indépendant freelance :

  • Traducteur,
  • Comptable,
  • Vendeur / revendeur à domicile,
  • Chef à domicile,
  • Coach (de vie, sportif, professionnel…),
  • Consultant dans divers domaines…

Si vous avez un doute, effectuez une rapide recherche sur le web. Vous trouverez forcément des indices qui vous révéleront si le métier qui vous fait rêver peut être fait en freelance.

Leave a Comment!