10 femmes scientifiques célèbres qui ont changé le monde

Tout le monde connaît Albert Einstein, Isaac Newton, Darwin, Pasteur et consorts. Mais on connaît moins les femmes scientifiques.

Or, beaucoup de femmes ont joué un rôle important dans la science et ont marqué l’histoire. Voici dix femmes de science qu’il faut absolument connaître et qui ont changé le cours des choses.

Émilie du Châtelet (1706-1749)

Émilie du Châtelet porte la double casquette de mathématicienne et de physicienne. Ses travaux et ses connaissances la font nommer membre de l’Académie des sciences de l’institut de Bologne.

Femme de sciences mais aussi de lettres, elle traduit l’une des principales œuvres de Newton, Philosophiae naturalis principia mathematica. Émilie du Châtelet s’intéresse, en outre, aux travaux de Leibniz. Cette femme scientifique démontre notamment, en France, la proportionnalité de l’énergie cinétique par rapport à la masse et au carré de la vitesse.

Ada Lovelace (1815-1852)

Scientifique britannique du XIXème siècle, Ada Lovelace est aujourd’hui considérée comme le tout premier programmeur informatique dans le monde et dans l’histoire. Sur la machine à calculer qu’imagine le mathématicien Charles Babbage, Ada Lovelace réussit à concevoir un programme informatique. Ce programme est considéré comme l’ancêtre des programmes informatiques que l’on connaît actuellement.

Sa trouvaille est si importante qu’un langage de programmation porte maintenant son nom : le langage Ada. Il est notamment utilisé aux États-Unis, par le département de la Défense.

Marie Curie (1867-1934)

D’origine polonaise, Marie Curie aspire, dès son plus jeune âge, à faire des études scientifiques. Mais dans la Pologne du XIXème siècle, les études supérieures ne sont pas ouvertes aux femmes. Marie Curie – à l’époque Maria Sklodowska – émigre donc en France où elle rencontre son époux, Pierre Curie.

Avec lui, elle étudie la radioactivité. Marie Curie découvre le radium et le polonium. Ses études lui valent un prix Nobel de physique en 1903, puis un prix Nobel de chimie en 1911. Et aujourd’hui, on recourt au radium pour traiter certains cancers.

Si Marie Curie a marqué l’histoire par ses découvertes scientifiques, elle a également marqué l’histoire en étant la première femme à recevoir un prix Nobel. Et plus d’un siècle plus tard, Marie Curie reste également la seule femme à avoir obtenu deux Nobel.

Irène Joliot-Curie (1897-1956)

Fille de Marie Curie, Irène Joliot-Curie poursuit les recherches de sa mère décédée sur le radium, sur le polonium et sur la radioactivité. Comme sa mère avant elle, Irène Joliot-Curie reçoit un prix Nobel de chimie.

Si ses recherches sur la radioactivité ont marqué l’histoire, Irène Joliot-Curie est aussi une figure très importante pour l’histoire des femmes en France. Cette scientifique est en effet l’une des premières femmes à intégrer un gouvernement français. C’était dans les années 1930, elle était alors sous-secrétaire d’État à la Recherche scientifique.

Hedy Lamarr (1914-2000)

Connue pour sa carrière en tant qu’actrice, pour sa beauté extraordinaire et pour sa vie sentimentale hors normes (six mariages et six divorces en tout), l’Autrichienne Hedy Lamarr cache bien des talents. Hedy Lamarr a en effet inventé un système permettant de coder les transmissions par étalement de spectre.

Si les mots semblent complexes, le système conçu par Hedy Lamarr est pourtant utilisé aujourd’hui par toute la planète. Ce codage sert à chiffrer les communications militaires. Le codage des transmissions par étalement de spectre est aussi utilisé en téléphonie mobile. Et c’est grâce à ce système que l’on a accès au Bluetooth et au Wi-Fi.

Katherine Johnson (1918-2020)

Mathématicienne et physicienne d’exception, Katherine Johnson intègre la NASA en 1953. Elle y réalise notamment des calculs permettant de déterminer des trajectoires dans l’espace. Son don pour les maths lui vaut de participer à plusieurs missions comme Apollo 11.

Sa vie, sa carrière et son rôle dans l’émancipation des femmes afro-américaines sont tellement remarquables qu’ils ont inspiré plusieurs œuvres, des livres mais aussi un film : Les Figures de l’Ombre. Ce long métrage révèle au monde le rôle de Katherine Johnson et de ses comparses dans l’histoire de la conquête spatiale américaine.

Rosalind Franklin (1920-1958)

Née au Royaume-Uni, Rosalind Franklin est à la fois biologiste, chimiste, physicienne et généticienne. Elle étudie notamment la biologie moléculaire. Grâce à ses études, elle découvre la structure de l’ADN. Sa découverte est ensuite reprise par les scientifiques Francis Crick et James Watson.

L’ADN  – ou acide désoxyribonucléique – contient les informations génétiques de tout être vivant et de certains virus. Aujourd’hui, c’est grâce à l’ADN que les scientifiques sont capables d’identifier certaines maladies. C’est également en récupérant de l’ADN sur des scènes de crime que l’on peut découvrir les responsables lorsque leur empreinte génétique est déjà répertoriée.

Vera Rubin (1928-2016)

Astronome, Vera Rubin travaille sur les galaxies, sur leur mouvement, sur leur distribution et sur leur fusion. Elle étudie notamment les galaxies spirales et la vitesse de rotation des étoiles dans ces galaxies. Cette étude permet de confirmer l’existence de la matière noire autour des galaxies.

Vera Rubin est une scientifique reconnue dans le domaine de l’astronomie. Mais cette femme a aussi fait évoluer le statut des femmes dans la science. Elle a, par exemple, travaillé sur des sites où aucune femme n’avait été admise avant elle. L’engagement de Vera Rubin en faveur du rôle des femmes en astronomie a d’ailleurs été salué par la Royal Astronomical Society.

Valentina Terechkova (1937-)

La scientifique russe Valentina Terechkova est la première femme dans le monde à avoir volé dans l’espace. Après l’obtention de son diplôme de l’École technique de l’industrie légère, et après une formation de parachutiste, elle est sélectionnée pour être la première femme cosmonaute. Et en 1963, alors qu’elle n’a que 26 ans, elle passe presque trois jours en orbite, seule dans son vaisseau.

Valentina Terechkova a reçu divers prix et médailles en Russie et à l’étranger. En 2009, elle est reconnue Plus grande femme du siècle.

Françoise Barré-Sinoussi (1947-)

Scientifique contemporaine française, Françoise Barré-Sinoussi a marqué l’histoire en découvrant, aux côtés de Luc Montagnier, le VIH. C’est ce virus qui, s’il n’est pas diagnostiqué à temps et traité, est responsable du sida. Ses recherches sur le sida sont si notables que Françoise Barré-Sinoussi a reçu un prix Nobel.

Chercheuse émérite, Françoise Barré-Sinoussi conseille le gouvernement français lors de la crise du Covid-19 en 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *