Qu’est-ce qu’un tableau de comportement Montessori et comment ça marche ?

Dernière mise à jour :

Vous cherchez une solution simple et efficace pour donner à votre enfant l’envie de changer de comportement ?

Le tableau de comportement est un allié de taille pour éduquer les plus petits et les motiver à adopter la bonne attitude.

De quoi s’agit-il exactement ? Comment marche un tableau de comportement Montessori ? Les réponses à suivre.

Le tableau de motivation, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’un tableau avec des cases, pouvant se présenter comme un calendrier. On y retrouve des règles à respecter, suivies de plusieurs cases dans lesquelles on peut coller une gommette ou marquer un point.

Au fur et à mesure que l’enfant respecte les règles inscrites dans son tableau de comportement, il accumule les bons points. À terme, il obtient une récompense.

Dans le commerce, on trouve des tableaux de motivation prêts à l’emploi. Mais si vous voulez vraiment inciter l’enfant à y prêter attention, nous vous conseillons de concevoir vous-même votre tableau.

En organisant cette activité DIY avec l’enfant, il se sentira pleinement impliqué dans la démarche.

Les objectifs

Grâce à cet outil conseillé en pédagogie Montessori, on motive l’enfant à bien se comporter, à bien agir.

La matérialisation de la réussite de l’enfant par des cases qui se remplissent et la récompense obtenue à la fin augmentent l’estime de soi, à l’inverse des sanctions qui, elles, réduisent estime et confiance en soi.

En outre, le tableau de comportement fait partie des moyens qui facilitent la communication quand celle-ci est complexe.

Lorsqu’un papa ou une maman rencontre des difficultés à modifier un comportement inconvenant, un tel tableau peut en effet s’avérer d’une grande utilité.

Il permet de changer les comportements en douceur, sans passer par les fâcheries et les punitions.

Il permet également d’enseigner les bonnes habitudes de manière ludique. Avec cet instrument Montessori, on comprend rapidement que l’on peut obtenir ce que l’on veut d’un enfant, sans conflits, sans cris, ni punitions.

De par sa finalité, le tableau de comportement demeure un outil éphémère. Il ne doit pas devenir un membre de la famille à part entière, présent toute l’année dans le salon ou la cuisine.

C’est un outil à utiliser de façon occasionnelle, pour remédier à un comportement indésirable que l’on n’a pas réussi à changer autrement.

Exemples de règles à retrouver dans un tableau de motivation Montessori

Dans un tableau de comportement, on peut inscrire des règles de politesse.

Dire « merci », « s’il te plaît », « bonjour » le matin et « au revoir » le soir fait partie des bases de l’éducation et du civisme. Tout enfant devrait intégrer ces notions.

En guise de motivation, on peut donc noter ces règles dans un tableau de comportement, mettre un bon point chaque fois que l’enfant respecte ces règles et, à la fin de la semaine, offrir une récompense si elle est méritée.

Les règles de la maison peuvent également être inscrites dans le tableau : ranger ses jouets, parler sans hurler, débarrasser ses couverts, tirer la chasse…

Dans le tableau de motivation, on peut inscrire des règles de vie qui s’appliqueront tout au long de l’existence de l’enfant : se brosser les dents, se laver tous les jours, s’habiller tout seul, se coucher de bonne heure…

À chacun de trouver les règles qui conviennent en fonction des attentes de chaque parent et des capacités de l’enfant.

Exemples de récompenses

Il est parfois difficile de choisir les bonnes récompenses. Gâte-t-on trop son enfant ? Ou pas assez ? Telle récompense est-elle appropriée ?

Le but consiste à faire plaisir à l’enfant, mais dans la simplicité. Voici des exemples de récompenses, à sélectionner en fonction de vos habitudes et de l’âge de votre progéniture :

  • une sortie cinéma en famille ;
  • une virée dans un parc d’attraction ;
  • un petit cadeau (à prix raisonnable) ;
  • un privilège, comme celui de jouer un peu plus longtemps, de se coucher dix minutes plus tard qu’habituellement ou de choisir ce qu’on va manger…

Les récompenses peuvent évoluer au fil du temps, en fonction de l’évolution de l’enfant. Car, pour que le tableau de comportement reste motivant, il est capital que les récompenses donnent envie à l’enfant.

Conseils pour atteindre vos objectifs avec un tableau de comportement

Pour pouvoir en tirer de réels bénéfices, le tableau de comportement doit être bien conçu et présenté à l’enfant avant d’être affiché dans la maison.

Pour une meilleure efficacité, on peut impliquer l’enfant dans le choix ou la fabrication du tableau.

Si l’on fabrique soi-même son tableau de comportement Montessori, on organise l’activité en famille.

On n’hésite pas à prévoir des stickers personnalisés, en fonction des goûts du petit concerné, de ses personnages préférés, etc.

Dans les cases du tableau, on évite de mettre trop de comportements et de règles. Pour commencer, deux ou trois objectifs devraient être suffisants.

Avant d’être assailli d’exigences multiples, l’enfant doit avoir le temps d’intégrer ce qu’on lui demande et pourquoi il le fait. En outre, les comportements attendus doivent être réalistes.

On ne peut pas exiger d’un enfant de trois ans qu’il prépare lui-même son petit déjeuner, qu’il fasse son lit tout seul ou range ses vêtements bien pliés dans son armoire.

En revanche, dès 3 ans, un enfant peut mettre ses habits sales près de la machine à laver, ranger ses jouets, participer à la préparation d’un gâteau… Il peut appliquer les règles de politesse s’il s’exprime correctement, s’habiller seul, obéir à ses parents…

Avant d’afficher le tableau, on prend bien le temps d’expliquer à quoi correspond chaque règle et pourquoi son respect est important. Si l’enfant ne saisit pas l’objectif de la manœuvre, il ne risque pas de changer son comportement.

Pour l’affichage, on dispose le tableau de préférence dans une pièce de vie ou un lieu de passage, à hauteur des yeux de l’enfant.

Enfin, on conseille d’attendre trois ans avant de présenter un tableau de comportement Montessori. Avant cet âge, les petits ne sont pas en mesure d’appréhender l’objet, de comprendre les objectifs et de changer en conséquence.

Laisser un commentaire