Comment (Bien) Choisir un Miroir Montessori ?

Dernière mise à jour :

Si vous vous intéressez à la pédagogie Montessori, vous avez certainement compris que sa mise en œuvre nécessitait d’avoir du matériel adapté à disposition.

Parmi les objets incontournables pour l’éveil Montessori des tout-petits, le miroir.

Comment choisir un miroir Montessori ? Et quelle est l’utilité de cet objet dans la chambre de votre bébé ? Les réponses sont à découvrir dans la suite de l’article.

La sélection de la rédaction

On aime beaucoup ce miroir Montessori en verre incassable et en bois naturel. C’est à notre avis, un des plus beaux modèles que nous avons repéré.

On aime beaucoup ce miroir en bois disponible ici.

Pourquoi proposer un miroir à bébé ?

Le miroir fait partie des accessoires qui participent au bon développement de bébé. Positionné sur le sol et accessible à tout moment à l’enfant, il permet tout d’abord de développer la motricité.

En apercevant son reflet dans la glace, bébé va rapidement être tenté de gesticuler et de se déplacer pour constater le résultat dans le miroir. Sa curiosité va aussi être éveillée car, au début, bébé ne comprend pas que c’est lui-même qu’il voit se refléter.

En outre, avec un miroir, le tout-petit exerce sa vision. Au départ, il va voir son image floue. Mais au fur et à mesure de l’entraînement, son acuité visuelle va se préciser.

Quand bébé est en âge de se différencier de ses parents, le miroir lui permet d’appréhender sa propre individualité.

La concentration est une autre faculté et apprentissage stimulée par le jeu du miroir. Placés face à un miroir, les tout-petits peuvent aussi découvrir les sensations de plaisir, d’amusement.

Ce type de produit est par contre moins adapté pour les enfants.

Les critères pour bien choisir son miroir Montessori

Quel type de glace choisir ?

Pour ne pas donner trop d’informations à bébé, on lui offrira plutôt un miroir basique qu’un objet déco artistique.

Sans ornements, ni fioritures, le miroir remplira mieux sa fonction, les petits éléments superficiels pouvant détourner l’attention de bébé de son objectif premier. Objectif qui, rappelons-le, réside dans la contemplation de sa propre image, la concentration et l’autonomisation.

Par ailleurs, pour une sécurité optimale, on choisira un miroir en plexiglas ou en acrylique plutôt qu’en verre. En cas de chute ou de choc sur la glace, les risques de casse et de blessure seront minimes.

Les dimensions importent-elles ?

Pour que le jeu fonctionne, bébé doit voir l’ensemble de son petit corps. Et ce, qu’il soit en position couchée, assise ou debout.

Le miroir doit donc être d’une seule pièce et relativement grand. Lorsque l’objet est posé à la verticale, à même le sol et contre un mur, il doit atteindre une hauteur et/ou une largeur minimum de 47 à 50 cm.

La forme idéale du miroir Montessori

Pour qu’il remplisse sa fonction ludo-éducative, le miroir doit être de forme rectangulaire. Bébé peut ainsi se voir, des pieds à la tête.

Quel prix pour un miroir Montessori ?

Un miroir reste un miroir et un bébé change rapidement. Au regard de quoi, rien ne sert d’acheter un miroir très cher, sophistiqué ou élaboré par un artisan local.

Une simple glace de salle de bains de forme rectangulaire, basique et sans encadrement, suffit amplement. On en trouve facilement dans les magasins de bricolage, pour des sommes comprises entre 10 et 30 euros.

Si vous avez un budget important, vous pouvez opter pour un miroir Montessori avec barre d’appui.

Ces objets sont disponibles pour une centaine d’euros dans les boutiques spécialisées en puériculture et sur les e-shop Montessori. La barre d’appui est un autre dispositif préconisé par les pédagogues pour favoriser le développement moteur et l’autonomisation des plus jeunes. Elle aide bébé à se muscler et à trouver son équilibre debout.

Alliée au jeu du miroir, elle incite d’autant plus bébé à se dresser sur ses jambes et à progresser sur ses deux pieds.

Choisir le DIY pour fabriquer soi-même son miroir

Et si vous vous lanciez un nouveau défi Do It Yourself ? Au lieu d’acheter votre miroir dans le commerce, fabriquez-le vous-même !

Il vous suffit d’une glace rectangulaire incassable d’au moins 50 cm de longueur et de quelques accessoires pour réaliser l’encadrement de votre choix. Vous pouvez même personnaliser le miroir de votre enfant en fonction de la déco de son nido ou de ses doudous préférés.

Où installer un miroir Montessori ?

Le miroir est un objet d’éveil. On l’installe donc dans l’espace jeux ou l’espace éveil, plus communément appelé « nido Montessori » par les experts Montessori. On peut également le disposer dans la pièce de vie, si l’espace de jeu se trouve ailleurs dans la maison. En revanche, on évite de placer des objets d’éveil, jouets et livres dans l’espace nuit, celui-ci étant réservé au sommeil.

Le miroir doit d’abord être positionné à l’horizontale, dans le sens de la longueur. Eh oui, bébé va rester allongé un bout de temps avant de tenir sur ses petits pieds. Au début, il ne pourra se contempler qu’en position couchée. Le miroir doit donc, lui aussi, être installé en position couchée pour permettre à l’enfant de se regarder de haut en bas. Cette installation à l’horizontale a l’avantage d’ouvrir le champ de vision de bébé. De cette manière, il va pouvoir découvrir son environnement et suivre toutes les activités de la maisonnée.

Près du miroir, on disposera un tapis, matelas fin ou tapis d’éveil. Bébé sera ainsi confortablement installé et pourra rester des heures à s’observer devant la glace. On pourra également placer quelques jeux et bouquins dans la zone du miroir pour que bébé ne voie pas uniquement son reflet, mais aussi celui de ses doudous, de ses livres et joujoux.

Enfin, pour éviter tout risque d’accident, on veille à bien fixer le miroir contre une paroi, à l’aide de clous ou de colle. Le but étant que la glace ne tombe pas sur bébé s’il décider de s’y accrocher.

Il sera parfait à côté du lit cabane de votre enfant.

Laisser un commentaire