Tout ce qu’il faut savoir sur la Pédagogie Reggio

Dernière mise à jour :

Les enfants ont besoin de liberté pour apprécier les infinies ressources de leurs mains, de leurs yeux et de leurs oreilles, les ressources des formes, des matériaux, des sons et des couleurs.

Loris Malaguzzi

Le nom de Loris Malaguzzi ne vous dit rien ? Peut-être avez-vous plutôt entendu parler de la pédagogie alternative qu’il a expérimentée et théorisée dans un village italien pendant plusieurs dizaines d’années ?

Nous voulons bien sûr parler de la pédagogie Reggio. On la décrypte pour vous dans cet article.

Qu’est-ce que c’est et d’où ça vient ?

La pédagogie Reggio est une pédagogie née dans les années 1960 par Loris Malaguzzi. Du nom de la ville de Reggio Emilia, cette pédagogie est le fruit d’une expérience qui repose sur une vision humaniste et démocratique.

Elle se traduit par l’absence de hiérarchie entre adultes et enfants. L’environnement et la ville sont également considérés comme des parties prenantes à part entière dans l’éducation des enfants.

Selon Reggio, tout le monde doit s’impliquer : enseignant, enfant, famille, les entreprises et la ville dans laquelle l’école est implantée. 

Par exemple, les industriels de la ville de la ville de Reggio donnent des chutes de tissus aux enfants pour qu’ils les utilisent dans leurs projets créatifs.

Les principes fondateurs de l’approche Reggio

  • Favoriser l’utilisation les modes langages multiples de l’enfant : sensorielle, artistique, corporelle, langage, émotionnelle, etc. ;
  • Mettre au cœur de la pédagogie nature, culture, démocratie et liberté ;
  • Respecter la singularité et l’unicité de l’enfant au sein du groupe ;
  • Respecter l’autre, ses différences ;
  • Coopérer entre enfant, entre adultes et enfants ;
  • Entendre l’opinion de chacun et les divergences ;
  • Collaborer entre adultes et enfant : l’adulte apprend de l’enfant et l’enfant apprend de l’adulte ;
  • Suivre un apprentissage qui se fait au gré de l’envie de l’enfant, de son rythme ;
  • Considérer l’erreur comme positive car elle permet d’apprendre ;
  • L’apprentissage se fait grâce à des connexions entre les expériences qui associent rationalité et imagination ;
  • Production de travail active ;
  • Les sujets sont des vus comme des travaux de recherche.

Le rôle de l’éducateur Reggio

La posture de l’enseignement est considérée comme un accompagnateur et un chercheur au côté de l’enfant. Il ou elle veille à ce que l’enfant adopte une attitude de chercheur et de détective.

L’accompagnateur Reggio pose un cadre fertile aux questionnements pour qu’au fur et à mesure, les questions deviennent de plus en plus élaborées, de plus en plus poussées.

Ne pas savoir est ce qui pousse à la recherche.

L’accompagnant dispose de fiche d’observation. Il ne s’agit pas de fiches d’évaluation. Les fiches d’observation permettent d’annoter les observations de l’enfant et de suivre son rythme pour lui proposer des éléments qui lui fassent progresser dans ses apprentissages au bon moment.

L’enfant reste le maître d’œuvre de ses apprentissages. Ainsi, les projets ne sont pas planifiés à l’avance par l’accompagnateur. Au contraire l’accompagnateur encourage l’enfant à expérimenter afin qu’il ou elle prenne pleinement confiance en son potentiel.

Les espaces dans la pédagogie de Reggio

L’environnement est un élément important dans cette pédagogie alternative.

Dans des espaces dits Reggio l’architecture suit un cahier pédagogique et non fonctionnel. Il y a peu de portes, des murs vitrés, des plantes. Tout doit être mis en place pour que l’enfant puisse s’exprimer librement.

Les surfaces sont propices à proposer un large éventail de matériel. Ces structures d’accueil doivent favoriser cette multiplicité de communication, par la créativité et l’art.

On parle de projet réalisé au sein de ces espaces. Ces projets se déroulent toujours de la façon suivante : le début, l’action accomplie, la conclusion.

Il arrive que les enfants ne finissent pas certains projets et en commence un autre dans la foulée.

Une étale à projet est donc indispensable pour permettre de déposer les projets en cours pour y revenir plus tard, le temps de laisser mûrir les idées.

Laisser un commentaire