Comment inventer des histoires pour votre enfant ?

Date de publication :

Quel enfant n’aime pas écouter des histoires ? Et quel parent n’a jamais raconté d’histoire à son bout d’chou ? La lecture et l’écoute du récit constituent une activité privilégiée, dont les avantages sont multiples. Que ce soit à la maison, à la crèche, à l’école ou chez la nounou, un temps pour les histoires est toujours mis en place à un moment de la journée.

Mais parfois, on se lasse des contes dont l’on dispose dans sa bibliothèque. D’autres fois, on aurait bien envie de personnaliser son récit, pour devenir le héros de sa propre histoire ou trouver une fin qui nous enchante vraiment.

Dans ces cas, on peut créer sa propre histoire. Dans cet article, on vous donne les clés pour inventer des histoires pour votre enfant.

L’importance de raconter des histoires aux enfants

En lisant des histoires aux enfants, on leur apprend des mots, des notions. Les histoires permettent aux plus jeunes de développer leur vocabulaire.

En outre, lorsque l’enfant voit les pages d’un bouquin, il découvre les lettres et comment celles-ci s’assemblent pour former des mots. Il peut ainsi commencer à appréhender l’écriture et la lecture. C’est donc tout son développement intellectuel que l’on stimule quand on lit une histoire.

Par ailleurs, raconter une histoire permet d’instaurer un temps calme. Durant le conte, l’enfant doit demeurer silencieux pour écouter et suivre la progression. Il doit être calme, concentré, attentif. Le temps de l’histoire est idéal pour aider un enfant énervé à s’apaiser ou pour préparer le coucher.

Enfin, la curiosité de l’enfant est attisée par les histoires… Que va-t-il se passer ensuite ? P’tit Loup finira-t-il par être propre ? Le Petit Prince repartira-t-il avec l’aviateur ? Les ours vont-ils finalement découvrir Boucle d’Or ? La Petite Sirène retrouvera-t-elle sa voix ?..

Pourquoi inventer des histoires ?

L’invention d’histoires possède bien des avantages supplémentaires par rapport au seul fait de lire le récit d’un tiers extérieur. Le processus de création force l’imagination. De plus, parce qu’il doit inventer sa propre histoire, l’enfant est obligé de parler de manière intelligible, de faire des phrases, d’organiser les événements dans sa tête…

Sans oublier que, lorsque l’on invente une histoire en famille, on crée du lien et on favorise la communication entre parents et enfants. C’est un petit moment de plaisir en plus des moments de jeu, d’éveil et de câlin. Et pour vivre ce moment unique et privilégié, on n’a besoin de rien d’autre que de son imagination.

À quel âge un enfant est-il capable d’inventer une histoire ?

Un tout-petit commence normalement à fabriquer ses propres histoires vers 3-4 ans. C’est d’ailleurs vers cet âge que les mensonges peuvent commencer. Mais à cette période, le récit reste encore brouillon. L’enfant est capable d’évoquer des personnages et un thème principal, mais il a du mal à entrer dans le détail et à suivre une chronologie logique et rationnelle. On peut commencer à inventer des histoires avec son enfant dès son plus jeune âge, mais il faut l’aider à poser ses idées, à structurer son récit.

Pour qu’un enfant soit véritablement en mesure de raconter une histoire qu’il aura inventée de toutes pièces, avec une vraie structure, il faut attendre qu’il ait 5, voire 6 ans.

Comment faire pour inventer des histoires pour son enfant ?

Choisir un héros, un lieu, un moment

Pour démarrer l’histoire, il faut avoir un héros et une situation. Avant de commencer son histoire, on doit donc définir un ou plusieurs personnage(s). Il faut également choisir un lieu et un moment. La première phrase de l’histoire pourrait ressembler à : « Il était une fois, un petit garçon qui vivait avec son fidèle compagnon sur une île perdue au milieu de l’océan ».

Si vous voulez faire durer votre histoire sur plusieurs journées ou soirées, notez au fur et à mesure que vous créez.

Si vous rencontrez des difficultés pour trouver votre héros, vous pouvez parfaitement reprendre le personnage d’une histoire que vous lisez habituellement. Vous pouvez également utiliser un héros de dessin animé que votre enfant aime bien ou inventer une histoire autour du doudou de votre loulou.

Trouver LE problème

Pour une histoire dynamique avec du suspens, le héros doit être confronté à un problème et le résoudre. Avec votre enfant, trouvez la problématique qui pourrait rendre votre histoire intéressante. En fonction de l’âge du petit, celui-ci peut être capable de définir seul le problème ou il peut avoir besoin d’aide. Si vous sentez qu’il bloque, n’hésitez pas à lui suggérer des idées : le héros perdu sur son île trouve un trésor, il tombe sur une carte mystérieuse, il doit trouver à manger, il rencontre finalement un autre habitant sur l’île…

Si l’enfant est petit et que l’histoire est courte, ne choisissez qu’un seul problème. Si l’enfant est assez grand pour absorber plusieurs informations simultanément, plusieurs problèmes peuvent se superposer pour faire durer le suspens.

Toutes les bonnes choses ont une fin

Pour terminer votre histoire inventée et refermer cette douce parenthèse avec votre enfant, vous devez avoir une fin. C’est à l’enfant de déterminer cette fin. En cas de désaccord, on laisse le petit auteur choisir le dénouement de son récit et on en discute ensuite, si on l’estime nécessaire.

Astuces pour relancer l’histoire lorsque l’enfant est bloqué

Inventer une histoire doit être un moment de plaisir partagé, où l’enfant reste toutefois maître du récit. C’est lui qui doit présenter les grandes lignes, décrire les détails importants, déterminer les conflits du héros… Mais les enfants peuvent tomber en panne d’idées pour trouver le problème de l’histoire. Ils peuvent bloquer sur la résolution de ce problème ou manquer d’inspiration pour raconter des événements, des rencontres…

Afin d’aider votre petit à avancer dans son récit, posez-lui des questions. Si le blocage est vraiment très important, n’hésitez pas à lui suggérer une suite. Et si vous sentez que l’invention devient trop laborieuse, abrégez et amenez votre enfant en douceur vers la fin. L’activité ne doit surtout pas devenir pénible si l’on veut pouvoir recommencer et prendre toujours autant de plaisir.

Conseils pour inventer des histoires ensemble

Si vous inventez une histoire, c’est avant tout pour votre enfant, pour lui permettre de développer son imagination, sa créativité, son langage… Pour créer ensemble, il faut donc se montrer patient et ouvert d’esprit, et respecter les souhaits du tout-petit. S’il décide de créer son personnage principal à partir d’une peluche, d’une petite cuillère ou même de son pot, on laisse faire. Le processus de création doit être totalement libre.

Pour faciliter la création, on peut chercher un héros en piochant dans la bibliothèque de l’enfant. On peut aussi s’inspirer de son environnement pour inventer un héros, poser un problème et trouver une solution.

Vous voulez rendre la chose ludique et faire de ce temps calme de l’histoire un moment de jeu ? Prenez des petits morceaux de papier. Dessus, dessinez des personnages et des lieux, ou écrivez des noms et des mots. Puis, placez les papiers dans un sac ou une boîte et mélangez. Au fur et à mesure de l’histoire, piochez et créez à partir de votre trouvaille. Votre histoire sera incroyable !

Laisser un commentaire