La dernière newsletter qui sent bon le printemps et à la créativité vient de sortir 🏹 Pour la lire c'est par ici 💘

Interview Gabrielle de Valmont : dans la peau d’une entrepreneuse qui permet l’allaitement en entreprise

Date de publication :

Rencontrez Gabrielle de Valmont, co-fondatrice de Pachamama, une solution d’allaitement en milieu professionnel.

A travers cet échange, elle nous montre comment elle bouscule les codes en entreprise avec son produit et nous parle des obstacles qu’elle a du surmonter.

Découvrez son parcours inspirant et sa mission d’accompagner les femmes qui ont choisi de poursuivre l’allaitement.

Let’s go.

Si nos lectrices devaient connaître 3 choses sur vous ?

  • J’ai monté ma première société à 22 ans avec mon associée actuelle, sur les bancs de la fac ;
  • On s’est cachées 2 semaines dans une cabane dans les arbres avec Camille pour poser les toutes premières bases de la société ;
  • J’adore sillonner la France sur ma moto des années 80.

Si vous deviez « pitcher » Pachamama en 2 phrases ?

Pachamama accompagne les femmes qui souhaitent poursuivre l’allaitement, en retour de congé maternité. C’est une solution clé-en-main comprenant un cocon d’intimité et un mini-frigo. 

Si vous deviez expliquer le problème que résout votre projet ?

Aujourd’hui, 1 femme sur 3 qui tire son lait au travail le fait en cachette au travail…

Et l’allaitement est la première raison de prolongation du congé maternité en France…

Aujourd’hui tire-allaiter est un parcours du combattant pour les jeunes mamans, parfois très décourageant. Pourtant l’OMS préconise une durée d’allaitement de 6 mois… 

Votre journée type, ça ressemble à quoi ?

Je commence avec un très grand café, c’est réconfortant, et ça me met en condition ! 

Aujourd’hui, je suis en charge de la conception des produits au sein de l’entreprise et je supervise également leur fabrication, bien qu’elle soit externalisée. J’essaie donc de jongler entre des tâches très opérationnelles, tout en m’octroyant du temps pour la création. 

Bien entendu, nous sommes une petite équipe, alors je gère une multitude de petits sujets annexes du quotidien, logistiques, mais pas que !

Je finis souvent la journée à vélo, ce me permet de faire une transition avant d’enchaîner sur ma journée perso! 

Une figure ou un moment qui a déclenché votre vocation entrepreneuriale ? 

La rencontre avec mon associée! Je ne m’étais jamais imaginée monter une société quand j’étais à la fac.

Le fait de rencontrer Camille, mais aussi d’avoir cette idée, à ce moment… tous les signaux étaient au vert pour se lancer.

Mon statut d’étudiant m’a permis de me lancer sans trop de pression à l’époque, et je sais que c’était un point important pour mon tempérament.

Quelles sont les femmes qui vous inspirent ?

  • Camille Etienne : une militante écologiste française. Camille Étienne. Je la suis sur instagram, et j’adore ses contenus. Elle est capable d’embarquer des centaines de milliers de personnes sur des sujets à impact.
  • Emma, autrice de “La ligne” : Elle écrit des BD féministe avec beaucoup d’humour, des mots très justes. Quand j’ai du mal à exprimer mon opinion, ou exposer une idée à un entourage moins sensible à ces sujets, j’utilise ses BD que je fais lire à ces personnes.
     
  • Un peu classique, mais je dois mentionner Simone Veil. Elle s’est battue pour des choses si évidentes aujourd’hui dont nous profitons toutes au quotidien.

Qu’est-ce qui vous anime dans ce projet ?

J’apprécie particulièrement bousculer les codes avec Pachamama. Nous abordons un thème complexe : la place des femmes dans le monde professionnel et le respect de leurs décisions en tant que jeunes mères.

Lorsque j’ai initié Pachamama, je ne mesurais pas pleinement les implications culturelles profondes associées à l’allaitement. Il est rapidement devenu évident que, au-delà de proposer un mobilier innovant tel que le cocon d’allaitement, nous devrions élaborer une stratégie persuasive pour des décideurs souvent peu réceptifs à ce sujet.

Je suis enthousiasmée à l’idée de contribuer à l’émergence d’un modèle entrepreneurial où les femmes sont davantage entendues et où elles peuvent plus aisément concilier leurs rôles de mère et de salariée. 

Quels ont été les principaux obstacles sur votre chemin ? 

Je pense que mon manque de légitimité quand je me suis lancée a été un frein : j’avais 22 ans, je n’avais jamais travaillé, et je m’adressais aux dirigeants et COMEX des boites du CAC40; Mais heureusement, nous avons très vite eu une jolie base de clients qui est venue soutenir notre légitimité. 

Dans cette même thématique, lancer sa boîte quand on est étudiant, va également de pair avec “petit budget”. Nous avons dû prendre toutes nos précautions au début, et étions parfois freinées dans nos initiatives. 

Comment les avez-vous surmontés ?

En faisant les bons choix, en choisissant avec beaucoup de réflexions où placer son argent, sur quelles dépenses, pour pouvoir développer la société le plus efficacement possible ! et surtout… en mettant la main à la pâte!

Avec Camille mon associée, nous avons fabriqué les premiers modèles et prototypes nous-mêmes, ce qui nous a permis de nous lancer très rapidement. 

Comment faites-vous pour convaincre les entreprises qui ne sont pas familières avec le sujet de l’allaitement et ce que cela implique pour leur collaboratrices ?

Il faut sensibiliser et informer. La plupart ne sont pas au courant que leurs collaboratrices tire-allaitent dans leurs locaux.

Ils se doutent encore moins que cela se passe dans des espaces non adaptés (toilettes, espace de rangement, voiture…).

Le simple fait de leur dire qu’aujourd’hui 1 femme sur 3 qui tire son lait le fait en cachette aux toilettes permet d’alerter dans un premier temps. 

L’allaitement concerne tout le monde, nous avons tous connaissance dans notre entourage de femmes qui ont ou qui souhaitent tire-allaiter (nos mères, soeurs, filles, amies etc…)

Par ailleurs, nous mettons en avant des arguments directement liés à la performance de l’entreprise. Aujourd’hui, la première raison de prolongation des congés maternité est : l’allaitement.

Les mamans ne se sentent pas assez bien accompagnées par les entreprises pour poursuivre l’allaitement, et préfèrent donc prolonger leur congé. Un impact direct sur l’organisation interne de l’entreprise. 

Pour terminer, c’est une obligation légale inscrite dans le Code du travail. Article L1225-32 : Tout employeur employant plus de cent salariées peut être mis en demeure d’installer dans son établissement ou à proximité des locaux dédiés à l’allaitement.

Si vous deviez casser 3 idées reçues sur l’allaitement en entreprise ?

  • La maman qui tire-allaite au travail doit venir avec son bébé…. Et non! c’est pourtant une question qu’on nous pose souvent : “mais les mamans viennent-elles vraiment avec leur bébé au travail?” On parle de tire allaitement, donc du fait d’utiliser un tire-lait, pour tirer son lait pendant la journée de travail. Pourquoi? Pour soulager le sein quand le bébé n’allaite pas, et pour faire des réserves pour que la crèche/nounou puisse donner des biberons de lait maternel la journée !
  • Une simple salle de réunion suffit pour les mamans : NON ! Un espace doit être dédié uniquement à l’allaitement. Lorsqu’une femme tire-allaite, elle ne peut pas prévoir à l’avance le timing pour tire-allaiter. Que se passe-t-il si la salle de réu est utilisée par des personnes?
  • Je sèche sur la 3 ! 

Que vous disent vos clients après avoir installé vos fauteuils d’allaitement dans leurs locaux ?

Les retours sont très positifs. 

Plusieurs retours : 

  • Les employeurs sont surpris du nombre de mamans qui utilisent Pachamama. En fait, les mamans se cachaient aux toilettes, ou autre. Donc forcément, ce problème n’était pas visible. Une fois la salle installée, on réalise le besoin ! 
  • beaucoup de mamans qui n’avaient pas envisager de poursuivre l’allaitement tentent l’aventure car elles se sentent mieux accompagnées et écoutées 
  • Le cocon d’allaitement est perçu comme un réel soutien de la part de l’entreprise, pour les jeunes mamans 
  • TRES nombreuses sont les mamans qui utilisent Pachamama dans leur quotidien de retour de congé mat! et ça fait plaisir 🙂 

Quels seraient les conseils clé à donner aux entreprises afin de mieux prendre en compte le sujet de la parentalité, en général, en entreprise ? 

  • Sensibiliser ses collaborateurs (hommes et femmes) sur le sujet 
  • Former les RH sur les questions de tire-allaitement et de retour de congé maternité afin de pouvoir accompagner au mieux les mamans
  • Sonder ses collaboratrices sur leurs besoins au quotidien au sein de l’entreprise
  • mettre en place une réelle politique parentalité qui aille bien au-delà que l’espace allaitement ! 

Quelles sont les prochaines étapes pour Pachamama ?

Le développement de notre cabine d’allaitement dans les espaces semi-publics (centre commerciaux, musées etc.).

Cette cabine est ergonomique, pratique et dispose d’une isolation visuelle permettant aux mamans d’allaiter ou de tire-allaiter en toute intimité si elles le souhaitent.

Faciliter le quotidien des mamans dans tous les lieux où elles se trouvent, telle est la mission de Pachamama! 

Où peut-on vous suivre ?

https://www.linkedin.com/in/gabrielle-de-valmont-995282b3/

https://www.instagram.com/pachamama_solutions/

https://www.linkedin.com/company/pachamama-solutions/

https://www.youtube.com/@PachamamaSolutions

Merci !

L'équipe Les Pionnières

Composée d'entrepreneures et entrepreneurs, de passionné.es d'éducation, l'équipe Les Pionnières vous fait profiter de son expérience dans ces domaines.

Laisser un commentaire