Comment devenir joueuse de foot professionnelle ?

Vous envisagez de devenir footballeuse professionnelle ? Vous avez une fillette qui rêve de jouer au foot pour gagner sa vie ?

Dans cet article, on vous explique comment devenir joueuse de foot professionnelle et quelles sont les qualités à avoir pour exercer ce métier très convoité.

Une vocation qui commence dès le plus jeune âge

On ne devient pas footballeuse professionnelle du jour au lendemain. Pour exercer ce métier de rêve, il faut avoir commencé très jeune. La plupart des footballeuses ont en effet commencé alors qu’elles étaient enfants, au sein de petits clubs sportifs.

Ensuite, elles ont intégré un centre de formation, passage quasi obligé pour se professionnaliser. L’immense majorité des joueuses et joueurs professionnels sont passés par là avant d’être sélectionnés dans des grands clubs nationaux. Précisons au passage que le choix du centre de formation est souvent décisif pour la suite de la carrière.

Les Pôles Espoirs féminins de la FFF, des portes d’entrée royales pour devenir footballeuse

Les meilleurs centres de formation pour les futures joueuses professionnelles sont les Pôles Espoirs féminins de la Fédération Française de Football. On en compte huit en tout. Ils se situent à Clairefontaine, Liévin, Strasbourg, Lyon, Rennes, Tours, Blagnac et Mérignac. Ils accueillent des jeunes filles de leurs 16 ans jusqu’à leurs 18 ans, sous condition d’avoir été détectée dans un premier temps et d’avoir décroché le concours d’entrée dans un second temps.

Au sein des Pôles Espoirs féminins, les futures professionnelles perfectionnent leur technique. Elles reçoivent également un enseignement généraliste qui leur permet d’obtenir leur baccalauréat. Ces établissements sont très exigeants, tant sur le plan sportif que sur le plan scolaire, car les carrières sont souvent très courtes. Il faut donc être douée pour le football et à l’école pour avoir une chance de réussir dans ce métier.

Comment se faire repérer par les entraîneurs et sélectionneurs ?

La réussite nécessite de l’entraînement

Lorsque l’on veut devenir une sportive de haut niveau et compter parmi l’élite, il est capital de s’entraîner d’arrache-pied. Il faut être rigoureuse et assidue. Ce n’est qu’en travaillant dur que l’on peut progresser et devenir la meilleure.

Un entraînement efficace et sans risque comprend une partie échauffement, la moindre blessure pouvant mettre fin à une carrière prometteuse. Après l’échauffement, on frappe, on tire, on peaufine ses contrôles, on travaille son endurance, sa vitesse… Que l’on soit attaquante, défenseuse ou milieu de terrain, ce sont toutes les techniques qui doivent être éprouvées.

La communication, l’une des clés du succès

Aujourd’hui, tout passe par les réseaux sociaux. Ils servent à se faire connaître et à diffuser une bonne image de soi. Avec une communication efficace sur la toile, on augmente ses chances d’être repérée par un sélectionneur.

N’hésitez pas à utiliser Facebook, Instagram ou encore TikTok pour montrer ce que vous savez faire, pour rediffuser des tournois auxquels vous avez participé et dans lesquels vous vous êtes distinguée. Vous pouvez aussi tourner des démos pour les publier sur les pages de vos réseaux. Plus on vous verra à l’œuvre et sous votre meilleur jour, et plus vous pourrez séduire les grands clubs en quête de nouvelles joueuses.

Si vous avez la possibilité de communiquer par le biais de la presse écrite ou d’émissions télévisées, saisissez l’occasion ! Des journalistes qui parlent de vous sont une excellente façon d’éveiller l’intérêt des entraîneurs professionnels, sélectionneurs et autres clubs.

Les bonnes attitudes pour devenir footballeuse pro

Au-delà de la formation pour atteindre un très haut niveau et de la communication pour se faire connaître, des qualités plus personnelles sont attendues chez les joueuses de football professionnelles.

Pour faire une bonne joueuse et attirer l’attention d’un sélectionneur, il faut avoir un très bon esprit d’équipe et faire preuve de fairplay avec les autres joueuses, notamment avec les adversaires. Accepter la défaite, reconnaître ses propres erreurs, écouter et respecter les arbitres… Voilà ce que font les joueuses pros pour donner envie de travailler avec elles.

La gestion des émotions, la témérité, la capacité à faire des sacrifices et la résistance à l’effort sont d’autres atouts importants pour devenir footballeuse.

Quel est le salaire d’une joueuse de foot professionnelle ?

Pour certaines filles, l’argent est une motivation. En réalité, toutes les footballeuses ne gagnent pas le salaire de la défenseuse Wendie Renard ou de l’attaquante Marie-Antoinette Katoto. Certes, les meilleures footballeuses françaises peuvent percevoir des salaires allant de 30 000 à 50 000 euros par mois. Toutefois, dans les faits, elles ne sont pas si nombreuses à toucher de tels revenus.

Le salaire moyen pour une pro qui débute est de 1 500 euros par mois. En D1, les joueuses gagnent, en moyenne, 2 500 euros bruts par mois. Dans les faits, on exerce davantage ce métier par passion que pour l’argent.

Pour avoir des chances de devenir riche en tant que footballeuse professionnelle, il faut entrer dans des clubs comme l’Olympique Lyonnais ou le PSG. Les joueuses y sont payées 10 000 euros par mois en moyenne. Mais là encore, le salaire peut varier en fonction de l’expérience et des performances des joueuses.

Quelques conseils en plus pour mettre toutes les chances de votre côté

Attention à votre hygiène de vie !

Qu’il s’agisse d’exercer le métier de footballeuse ou tout autre métier lié au sport de haut niveau, il faut absolument être en parfaite santé et en pleine forme. Du centre de formation jusqu’à la fin de carrière, on surveille son alimentation et on est attentive à son rythme de sommeil. Sans une excellente condition physique, les chances s’amenuisent grandement d’être repérée et perçue comme une joueuse prometteuse.

Ne dénigrez jamais l’entraînement

Même si la sélection vient à tarder, on ne relâche pas la pression et on s’entraîne avec ardeur. Pour poursuivre son rêve, il importe de garder toutes ses capacités au top.

Préparez votre fin de carrière

Avant même qu’elle n’ait commencé, préparez la fin de votre carrière. Aucune footballeuse professionnelle ne fait ce métier toute sa vie. Les carrières sont même très courtes – moins de quinze ans en général. Alors, on anticipe sa reconversion professionnelle, ce qui permet également de passer le temps et de se changer les idées en attendant d’être repérée et sélectionnée dans un club prestigieux.

About the author

Pretium lorem primis senectus habitasse lectus donec ultricies tortor adipiscing fusce morbi volutpat pellentesque consectetur risus molestie curae malesuada. Dignissim lacus convallis massa mauris mattis magnis senectus montes mollis phasellus.

Laisser un commentaire