Comment trouver sa raison d’être ?

Vous ne vous êtes jamais demandé ce que vous faisiez sur Terre ? Comment vous pouviez vous rendre utile tout en étant heureux ? Si oui, cela signifie que vous avez déjà cherché votre raison d’être. Peut-être l’avez-vous enfin trouvée… Sinon, voici quelques conseils pour vous aider à trouver votre raison d’être.

Qu’est-ce qu’une raison d’être ?

Votre raison d’être est la raison pour laquelle vous existez. Dit avec des mots simples, votre raison d’être est votre voie.

Faire le bien autour de vous, prendre soin de votre prochain, être au service de quelqu’un ou quelque chose, créer de vos mains, faire rire les autres… Pour résumer, votre raison d’être est ce que vous aimez faire, ce qui vous anime.

Votre raison d’être est forcément une activité qui vous passionne et fait sens pour vous. La plupart du temps, la raison d’être est intimement liée au métier que l’on choisit d’exercer. Un philanthrope s’orientera, par exemple, vers une carrière dans l’humanitaire, l’associatif, le médical, le social ou les ressources humaines. Un artiste privilégiera un métier où il pourra exprimer sa créativité. Un amoureux des bêtes tentera certainement sa chance comme vétérinaire ou assistant vétérinaire. Si c’est impossible, il deviendra bénévole dans une association et soignera les animaux abandonnés.

Connaître sa raison d’être, quelle qu’elle soit, permet de laisser la personnalité s’exprimer pleinement et de trouver le bonheur.

Découvrir sa raison d’être : pour quoi faire ?

Là est tout l’enjeu. Découvrir sa raison d’être aide à mieux vivre.

En trouvant votre raison d’être, votre apprendrez sur vous-même. Vous pourrez donner plus de sens à votre vie, assumer vos choix, vos actes. Vous gagnerez en bien-être et en sérénité.

Certaines personnes choisissent une profession en tenant seulement compte du gain financier qui en découle ou de leur éducation. Ces individus n’agissent pas d’après leur raison d’être. Sur le long terme, ils risquent d’être frustrés, de se sentir inutiles, malheureux.

Raison d’être et Ikigaï

Si la raison d’être est un concept occidental, son pendant oriental est l’ « ikigai ». Concept japonais, on pourrait traduire « Ikaigaï » par « ce qui est fait pour moi ». En fait, au Japon, cette expression ne correspond pas nécessairement à une activité professionnelle. Les Japonais peuvent utiliser le terme « ikigai » pour évoquer quelque chose qu’ils aiment par-dessus tout (faire la fête, manger des mets raffinés…)

En Occident, on reprend souvent l’ikigai pour évoquer la recherche de raison d’être. En trouvant votre ikigaï – autrement dit votre voie -, vous trouverez votre équilibre et augmenterez votre joie de vivre. Chercher votre ikigai vous permettra de faire le point sur les choses que vous pouvez accomplir au quotidien pour vous épanouir.

L’Ikigaï est un mélange de ce que l’on aime, ce dont le monde a besoin, ce pour quoi on est doué, et ce pour quoi on peut être payé. Pour trouver votre ikigai / raison d’être, vous devez donc vous interroger sur :

  • vos passions ;
  • vos missions sur terre ;
  • vos vocations ;
  • les professions que vous aimeriez exercer.

Il faut bien comprendre que l’ikigai japonais comme la raison d’être évoluent. Ils se modifient avec l’âge, les expériences, les rencontres. Ce qui vous anime à 20 ans cessera peut-être de vous plaire à 30 ans. À 50 ans, on n’apprécie plus les mêmes choses qu’à 18 ans.

En conséquence, trouver sa raison d’être nécessite de se remettre régulièrement en question. Le but étant de vivre heureux, à tout âge, en fonction des aspirations, des goûts et envies à un instant T.

Comment faire pour trouver sa raison d’être ?

Vous devez d’abord vous poser, vous remettre en question et être honnête avec vous-même. Les premières interrogations auxquelles vous devez répondre sont :

  • « Qu’est-ce que j’aime dans ma vie ? »
  • « Qu’est-ce qui me déplaît ? »
  • « Qu’est-ce que j’aimerais changer ? »

Lors de cette remise en cause, efforcez-vous de vous détacher de toute considération liée à votre classe sociale, à votre profession actuelle, à votre éducation et aux valeurs de votre famille. Mettez aussi de côté l’aspect économique. Votre raison d’être ne sera pas forcément source de richesse. Pour trouver votre raison d’être, vous devez oser, essayer, prendre un minimum de risques.

Pour vous aider à trouver votre raison d’être, munissez-vous d’une feuille vierge et faites quatre colonnes.

Dans une première liste, répertoriez vos passions (les voyages, la cuisine, les découvertes, la photographie, la danse, les rencontres, le sport…). Dans la deuxième colonne, notez tout ce pour quoi vous êtes naturellement doué (écouter les autres, résoudre les conflits, trouver des solutions, faire preuve de patience…). Dans une troisième liste, inscrivez comment vous pourriez être utile au monde (en apportant de la magie, en transmettant votre optimisme, en participant à la sauvegarde de l’environnement, en luttant contre la faim dans le monde, en partageant vos connaissances ou votre savoir-faire dans un domaine…). Enfin, dans la quatrième colonne, écrivez des activités qui vous plaisent et pour lesquelles vous pourriez être rémunéré.

Au lieu de faire des listes, vous pouvez dessiner quatre cercles. Les quatre cercles doivent se rencontrer en un point précis.Votre raison d’être (ou ikigai) se trouvera au centre des cercles.

Les questions que vous devez vous poser pour découvrir votre raison d’être

Avec ou sans schéma, vous pouvez trouver votre raison d’être en vous posant les bonnes questions :

  • Qu’est-ce qui vous anime ?
  • Enfant, de quoi rêviez-vous ?
  • Que savez-vous faire et que vous pourriez faire chaque jour sans jamais vous lasser ?
  • Que voulez-vous apporter aux autres ?
  • Que voudriez-vous changer dans le monde ? Et de quoi le monde a besoin ?
  • Que feriez-vous maintenant pour n’avoir aucun regret sur votre lit de mort ?

Exemples d’activités liées à la raison d’être

Pour rendre le propos plus concret, voici des exemples d’activités que vous pourriez faire en fonction de votre raison d’être.

Admettons que vous soyez passionné par l’humain et que vous souhaitiez transmettre un savoir, apporter des connaissances aux autres. Vous pourriez travailler dans le milieu éducatif : enseignement, centre de loisirs, formation…

Vous aimez fabriquer et imaginer ? Vous avez un esprit créatif et avez toujours pratiqué des activités artistiques ? Peut-être devriez-vous vous orienter vers un métier artistique (que ce soit en tant qu’artiste, technicien ou dans l’enseignement artistique), vers l’artisanat, l’écriture, le graphisme, la cuisine, la déco…

Si vous avez envie de prendre soin des autres, optez pour une profession dans les domaines humanitaire, sanitaire ou social. Et si vous manquez de compétences, accomplissez votre raison d’être en devenant bénévole au sein d’une association. Distribuer de la nourriture, récolter des fonds ou créer du lien avec ceux qui en ont besoin vous apportera certainement satisfaction et paix intérieure.

Leave a Comment!