Comment devenir anthropologue ?

Dernière mise à jour :

Généralement, c’est l’homme qui étudie son environnement afin de mieux le cerner pour en profiter. Toutes ses études se mènent donc sur tout ce qui l’entoure, son fonctionnement, etc.

Cependant, qu’en est-il de l’étude de l’homme lui-même ? En réalité, c’est à cette question que répond l’anthropologie, la science qui étudie l’homme dans son universalité.

À travers ses objets de recherche, cette science essaie de comprendre tout ce qui a trait à la personne humaine, et surtout, ce qui le différencie de l’animal.

Les Pionnières vous explique comment devenir anthropologue, quels sont ses missions, les qualités demandées et le montant qu’il faut espérer en termes de salaire.

En quoi consiste ce métier ?

L’anthropologue est une personne qui a fait des études en anthropologie, une discipline scientifique centrée sur l’étude de l’homme.

Claude Lévi-Strauss en plein travail sur le terrain

La notion d’anthropologie

Le mot anthropologie est issu de deux mots grecs : anthropos qui veut dire être humain et logos qui signifie étude. Il désigne la science qui fait de l’homme son objet d’étude. L’anthropologie étudie l’homme dans sa globalité. Ainsi, ses travaux peuvent porter sur :

  • sa culture,
  • son identité
  • ses mœurs et coutumes
  • ses habitudes
  • son adaptabilité dans un environnement
  • ses productions immatérielles ou matérielles, etc.

Plus spécifiquement, l’anthropologie cherche à connaître et comprendre tout ce qui différencie un être humain des autres animaux. Pour cela, il peut étudier sur une communauté :

  • l’organisation sociale et politique
  • la parenté et le mariage
  • le langage
  • les arts, les rites
  • les religions, etc.

Ainsi, les travaux de l’anthropologie aideront à comprendre toute ou une grande partie de l’évolution de l’homme depuis la préhistoire jusqu’à l’époque moderne.

Le cadre d’exercice de l’anthropologue

L’environnement immédiat de l’homme est le cadre d’exercice de l’anthropologue. Ainsi, il va sans cesse s’informer sur les sociétés humaines pour comprendre toute leur organisation et leur interaction avec leur milieu.

Pour son travail, l’anthropologue rassemble d’abord la documentation existante sur son objet d’étude. Ensuite, il l’étudie et l’analyse afin d’être mieux aguerri lors de ses recherches.

À la fin de ces dernières, il rend compte de ses travaux par la publication d’articles spécialisés ou de rapports, la rédaction d’ouvrages, l’intervention auprès des chercheurs, etc.

L’anthropologue peut exercer son activité en de nombreux lieux. Les organismes de recherche et les universités sont les principaux endroits où il pratique sa profession. Toutefois, il est possible de retrouver un anthropologue dans les musées, les organisations non gouvernementales et les collectivités locales.

Un interview de Claude Lévi-Strauss, un des anthropologues français les plus connus.

Le savoir-être dont doit disposer un anthropologue

L’anthropologue est un chercheur qui n’a pas de limites dans son activité. Il peut aborder différents aspects d’un même sujet tout en ressortant différentes particularités.

La pratique de l’anthropologie nécessite donc un savoir-être bien développé au risque de ne pas comprendre l’essence de la science qu’elle est. Pour cela, un anthropologue se doit d’être :

  • Autonome
  • Rigoureux
  • Curieux
  • Disponible
  • Flexible
  • Patient, etc.

L’anthropologue doit également disposer des grandes capacités d’observation, d’adaptation à un nouvel environnement et d’analyse. Toutes ces prédispositions que nécessite l’exercice de l’anthropologie peuvent varier d’un individu à un autre.

Néanmoins, elles se rejoignent toutes pour faire de l’anthropologue une personne objective et dotée d’un véritable esprit critique.

Un portrait d’une femme anthropologue

En quoi l’anthropologie est un métier d’avenir ?

L’anthropologie met l’Homme au cœur de toutes ses réflexions. À partir de ses méthodes et techniques, elle arrive à comprendre le mécanisme autour de la vie de l’humain.

L’anthropologie, c’est aussi la science de l’étude de l’évolution de l’espèce humaine. En se basant sur des faits concrets, elle comprend les différentes interactions entre l’homme et son environnement.

Puisque l’être humain est une espèce pérenne et surtout évolutive, il a besoin des travaux d’anthropologie pour mieux se situer dans son évolution.

En se basant sur des résultats de recherches, l’anthropologue peut prédire des événements sociaux qui pourront affecter une communauté. Il peut donc servir de guide pour les politiques en cette ère de la mondialisation.

De par son sens critique, l’anthropologue peut prendre des positions objectives pour expliquer le bien-fondé d’une démarche sociale d’intérêt national.

Outre son rôle d’orientation, l’anthropologue est un acteur de cohésion entre les civilisations. En effet, pour son activité, il est amené à intégrer le fonctionnement des communautés. Il maîtrise donc une grande partie de l’histoire et de la culture des peuples qu’il fréquente. Il peut donc user de cet atout pour aider à régler des conflits sociaux qui pourraient survenir entre deux clans.

Quel est le salaire moyen d’un anthropologue ?

Les anthropologues peuvent exercer leur fonction dans tous les secteurs d’activités. Aussi, il n’existe pas réellement une réglementation sur leur profession.

Les anthropologues sont donc des travailleurs indépendants qui peuvent aussi bien exercer dans le public que le privé. Leur salaire dépend donc des missions qui leur sont confiées.

Toutefois, dans l’administration publique, ils peuvent être recrutés comme des chercheurs. Dans ce cas, leur rémunération mensuelle brute est comprise entre 2000 et 2500 €. Celle-ci peut varier avec l’expérience de l’anthropologue et ses compétences pour un sujet pour lequel il est sollicité.

Quelles sont les formations pour devenir anthropologue ?

Seule une formation universitaire permet de devenir anthropologue. Ainsi, il faut dans un premier temps préparer une Licence en sociologie.

Celle-ci peut s’obtenir après un parcours de 3 ans en Sociologie, Anthropologie-Ethnologie. Les universités de Lille, Paris 7 ou de Nice sont d’ailleurs des centres où préparer cette qualification.

Dans un second temps, il faut préparer un Master de recherche toujours dans la même discipline ou celles qui lui sont apparentées.

Les spécialités dans lesquelles cette qualification de Bac + 5 peut être préparée sont : théorie et pratique des arts vivants (théâtre, musique, danse, ethnologie des arts vivants sociétés et développement durable), gestion de l’eau et médiation institutionnelle dynamique identitaire, etc.

Enfin, l’obtention d’un Doctorat en sciences sociales permet de terminer le parcours universitaire pour devenir anthropologue. Cette qualification Bac + 7 est acquise après rédaction d’une thèse qui sera soutenue par le doctorant.

Toutefois, il est possible d’arrêter le parcours universitaire au niveau Master de recherche et commencer par exercer sa profession d’anthropologie.

Parallèlement au parcours universitaire, il est possible de prendre des enseignements pointus en ethnologie à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales. Ceux-ci permettent aussi de devenir à la fin des études, un anthropologue.

A noter aussi que certains anthropologues le sont devenus en reconversion professionnelle.

Ainsi, si vous avez l’intention d’en devenir un, vous avez toutes les informations nécessaires pour y arriver.

Laisser un commentaire