Accompagnateur de la rénovation énergétique : comment accéder à ce nouveau métier ?

Les ménages français qui entreprennent une rénovation énergétique peuvent désormais s’aider d’un accompagnateur spécialisé. Cet expert délivre des conseils et fournit un accompagnement global pour les travaux.

Mais accompagnateur de la rénovation énergétique, en quoi cela consiste précisément ? Comment accéder à ce nouveau métier ? Quelles sont les bonnes raisons de se lancer dans la profession ?

Accompagnateur de la rénovation énergétique : en quoi cela consiste ?

La fonction de l’accompagnateur des ménages à des projets de rénovation énergétique est de fournir, aux particuliers, une aide globale. Ce spécialiste propose un accompagnement personnalisé, individualisé, en fonction de divers critères :

  • le type de bien à rénover ;
  • le projet souhaité ;
  • le budget disponible…

En fait, accompagner les ménages à la rénovation énergétique regroupe plusieurs missions.

Mission de diagnostic

La première mission de l’accompagnateur de la rénovation énergétique est d’établir un diagnostic du logement. Pour ce faire, il doit avoir un premier contact avec les clients, puis se déplacer dans leur bien afin d’examiner ses spécificités techniques, ses performances thermiques et les équipements énergétiques qui y sont présents.

S’il dispose des compétences, l’accompagnateur rénov’ peut faire lui-même ce bilan. Sinon, il peut recourir aux services d’un tiers (diagnostiqueur immobilier, auditeur…) pour réaliser le diagnostic énergétique et/ou thermique du bien.

Mission de planification et d’estimation des travaux

Après le diagnostic du bien, il faut construire un projet. Autrement dit, il faut décider quelles installations rénover, quel système d’isolation mettre en place, etc. Puis il faut chiffrer les travaux et concevoir un plan de financement.

Mission de supervision de chantier

Enfin, l’accompagnateur doit trouver des artisans qualifiés pour effectuer les travaux de rénovation. Il doit assurer l’organisation du chantier, superviser les travaux, gérer les imprévus, etc. Le rôle de l’accompagnateur de la rénovation énergétique s’apparente ici à celui du maître d’œuvre. Les travaux et leur bonne réalisation étant placés sous sa responsabilité. Toutefois, comme pour les autres missions, il peut recourir à des partenaires plus expérimentés pour assurer le suivi du chantier.

En résumé, l’accompagnateur rénov’ suit le projet de A à Z, seul ou avec l’aide d’autres professionnels qualifiés.

Trois bonnes raisons de se lancer dans la profession

Accompagnateur de rénovation énergétique : Un métier d’avenir

Accompagner les propriétaires pour la rénovation énergétique de leur bien est un métier qui a de l’avenir. Déjà actuellement, les diagnostiqueurs DPE – qui ont une mission de conseil énergétique en plus de leur mission de diagnostic -, les thermiciens – aux côtés des propriétaires avant construction et avant rénovation -, et autres spécialistes thermiques et énergétiques ont beaucoup de succès. Ces techniciens sont régulièrement plébiscités, parce que leurs missions sont nécessaires en cas de construction, de vente, de location…

Le domaine est d’autant plus porteur que, en France, il y a une véritable volonté des pouvoirs publics à lutter contre les bâtiments polluants, comme les passoires thermiques qui consomment beaucoup d’énergie et engendrent une grande pollution environnementale. Et avec l’aide d’accompagnateurs de rénovation énergétique, le gouvernement espère bien favoriser les travaux dans les foyers français.

Un acteur incontournable des rénovations

Certaines propositions du projet de loi Climat et Résilience veulent rendre les accompagnateurs rénov indispensables. Alors que la loi n’a pas encore été validée, on entrevoit déjà une obligation de recourir à ces spécialistes pour obtenir certaines aides de l’État en cas de rénovation de l’habitat.

Les travaux énergétiques, de plus en plus répandus en France

Les ménages français ont pris conscience qu’une rénovation de leurs installations ou de leur isolation pouvait faire baisser leurs dépenses énergétiques annuelles. Bien que coûteux au départ, des travaux énergétiques sont véritablement bénéfiques sur le long terme. Les particuliers sont donc de plus en plus enclins à se lancer dans de tels projets. Et pour un projet réussi, ils ont besoin de professionnels pour les conseiller et les épauler.

Quel diplôme pour accéder au métier d’accompagnateur de la rénovation énergétique ?

Il n’existe pas de diplôme spécifique en 2021. Pour devenir accompagnateur de la rénovation énergétique, il suffit d’avoir un diplôme de l’enseignement supérieur (BTS, DUT, Licence, Master…) dans le domaine de l’immobilier et/ou de l’habitat. Un niveau minimum Bac +2 est néanmoins requis. Et pour bien accomplir ses missions, une spécialisation thermique / énergétique est également conseillée.

Quelles connaissances pour devenir accompagnateur en rénovation énergétique ?

Au-delà de la formation et des diplômes, il faut posséder de solides connaissances en :

  • techniques de l’immobilier ;
  • techniques de rénovation énergétique ;
  • économie ;
  • réglementation thermique et européenne.

Il faut aussi connaître l’ensemble des dispositifs d’aides publiques qui existent, afin de monter un bon plan de financement et de fournir des informations correctes aux clients. Connaître des artisans qualifiés et fiables est également indispensable en vue de la réalisation des travaux.

Quelles sont les compétences d’un bon accompagnateur ?

L’accompagnateur de la rénovation énergétique doit avoir plusieurs cordes à son arc. Il doit avoir à la fois des compétences de diagnostiqueur énergétique, de comptable, de chef de chantier…

Ce professionnel polyvalent doit être capable d’étudier un bien, d’examiner ses installations énergétiques et ses caractéristiques thermiques. Il doit aussi être capable d’identifier les travaux nécessaires pour améliorer la qualité de l’habitat et, surtout, pour augmenter son efficacité énergétique. Il doit savoir estimer le coût des travaux qu’il préconise.

De par son savoir-faire et ses savoirs, cet accompagnateur s’apparente un peu à un diagnostiqueur DPE, à un thermicien ou à un architecte. D’ailleurs, de telles expériences professionnelles peuvent permettre de postuler en qualité d’accompagnateur à la rénovation énergétique.

Où postuler en tant qu’accompagnateur rénov’ ?

Actuellement, le métier d’accompagnateur en rénovation énergétique reste assez peu répandu. Toutefois, certains organismes recherchent activement des accompagnateurs de la rénovation énergétique. Certains cabinets spécialisés en rénovation énergétique et en économies d’énergie (tels que Hellio, Effilogis…) publient des offres d’emploi et de formation. Certains établissements publics recrutent également des experts en accompagnement pour la rénovation énergétique.

Autre possibilité pour accéder à ce nouveau métier : la création d’entreprise. Comme les diagnostiqueurs immobiliers et bureaux d’étude thermique, il est possible d’être accompagnateur à la rénovation énergétique indépendant.

Leave a Comment!